IL PLEUT SUR RIO

On va entendre bien des voix se taper le front, se lamenter ... En particulier celle des tenants de la ligne néolibérale et la social démocratie... Il conviendra à chacun de leur rappeler par le vote le niveau effarant de leurs responsabilités. Pensée et solidarité avec les camarades brésiliens en danger .... Ce matin, il pleut sur RIO.

 

 

 

On peut retourner la victoire de Bolsonaro dans tous les sens .. Elle profite bien sûr aux 2000 milliardaires de ce monde... et aux marchés.. à la mythologie et aux dogmes néolibéraux anti climat, anti humains, ségrégationnistes de tous poils et aux tenants de la domination par la dette et les inégalités.

D'autre part, une analyse sérieuse des chiffres montre que sans trucage, sans détournement des lois démocratiques, sans perversion des règles les plus élémentaires d'une démocratie, alors Bolsonaro n'aurait pas été élu.

Ce qui a favorisé son élection c'est le rôle d'une presse possédée par les industriels et la finance, subventionnée en sous main par des capitaux américains et pétroliers, et un système de corruption généralisé que le CIO et la FIFA ont consolidé pour le compte  de capitaux allemands, suisses, étasuniens

La victoire de Bolsonaro n'est pas seulement l'aboutissement d'une démarche néo et ordolibérale, c'est aussi le signe fort et implacable que dans les pays émergents comme dans les pays en périphérie d'une même zone dominante (comme dans les pays du sud de l'UE et en France) la guerre des impérialismes a commencé autant culturellement qu'économiquement.

Le fascisme ici l'emporte aussi parce que le Brésil de Lula avait osé s'inscrire dans la dynamique des BRICS démarche pour un indépendantisme monétaire à l'égard du Dollar.

On va entendre bien des voix se taper le front, se lamenter ... En particulier celle des tenants de la ligne néolibérale et la social démocratie... Il conviendra à chacun de leur rappeler par le vote le niveau effarant de leurs responsabilités.

Pensée et solidarité avec les camarades brésiliens en danger ....

Ce matin, il pleut sur RIO.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.