Joël BELLENFANT
Retraité
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 oct. 2020

LA DICTATURE DE L’IMMOBILIER

ou la prédation organisée des terres agricoles.

Joël BELLENFANT
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La page de Granville du journal Ouest France du 25 septembre 2020 sert la soupe aux promoteurs immobiliers et agents immobiliers locaux, vous me direz juste retour sur investissement en raison des pages de pub dans ses éditions notamment du groupe Pozzo.

Encore une fois on nous relate qu’un son de cloche celui des bétonneurs et autres agents immobiliers qui font un peu la pluie et le beau temps et se cachent derrière ce qu’ils appellent « LE MARCHE ».

Vu ce qui est annoncé dans l’article, ils sont ravis de l’effet post confinement, ou les urbains ont été savamment encouragés à s’installer en province, si possible à l’horizontal avec du terrain, au cas ou le gouvernement re confine les citoyens que nous sommes.

Tout cela se fait au mépris total de la population locale qui a du mal à se loger, loyers et prix exorbitants, et trop souvent pour des « passoires thermiques » ou des logements à des kilomètres des lieux de travail !

Ce qui est certain pour ces prédateurs immobiliers c’est la méconnaissance de certaines notions  fondamentales :

- Le réchauffement climatique.

- L’élévation inéluctable du niveau marin.

- l’artificialisation continue des sols, malgré le plan pour la biodiversité et la circulaire ministérielle du 29 juillet 2019 préconisant à court terme l’artificialisation ZERO.

- la capacité d’accueil d’un territoire en eau notamment, et celle du bassin granvillais est en équilibre fragile.

- la construction en vertical avec jardin partagé.

- Privilégier la résidence principale accessible plutôt que la résidence secondaire.

L’article vente aussi l’immobilier haut de gamme (ancienne banque de France) et bien sûr l’attractivité du littoral (beaucoup trop bétonné et quasiment saturé) alors qu’il faut envisager des mesures draconiennes d’interdiction de construction au-delà même des préconisations des PPRL (Plans de Prévention des Risques Littoraux).

Mais il met en avant par ces « professionnels de l’immobilier » l’installation en rétro littoral, jusqu’alors réservé aux populations modestes, mais sûrement dans le but de densifier dans un proche avenir les ronds points par les gilets jaunes !

En tout cas il est fort dommage que la journaliste n’ait pas interrogé les associations environnementales, de familles, de parents d’élèves.

Une question devrait tarauder l’esprit des citoyens, à quel moment ces bétonneurs interviennent ils dans la réalisation des plans graphiques des documents d’urbanisme ?

Quant aux professionnels de l’immobiliers, qui font des statistiques qui demandent à être vérifiées, je voudrais simplement leur rappeler que tout le monde ne peut pas travailler d’un point de vue purement technique d’une part, et d’autre part que pour ce faire il serait bien que où qu’ils soient les citoyens aient accès au moins à l’adsl et la 4 G, voire la fibre, avant d’installer la 5 G.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire