Joël BELLENFANT
Retraité
Abonné·e de Mediapart

86 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 janv. 2019

PESTICIDES MACRON RECULE DONC IL MENT !

Lors de son troisième spectacle sur le thème du grand débat dans la Drôme le 25 janvier 2019, l’empereur Macaron 1er est resté droit dans ses bottes quand à ses intentions de transformation de la société en écoutant les gens, mais sans les entendre et sans promettre quoi que ce soit sur leurs remarques souvent pertinentes et leurs revendications

Joël BELLENFANT
Retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il a répondu même assez sèchement à certains à propos de l’ISF allant jusqu’à prétendre comme il le souhaitait que cela avait permis de réinjecter des capitaux dormants dans l’économie.

Des chiffres qu’il est bien incapable de fournir, mais en fait il se moque, il glousse, il parle, mais ne prouve rien, si bien que les classes pauvres ou moyennes sont toujours aussi prélevées et mises à contribution.

Mais au cours du débat un question a été posée sur le glyphosate, interdiction à laquelle les députés en marche aux ordres du maître se sont par deux fois opposés.

Eh bien tout de go, et malgré ses grandes envolées lyriques sur le sujet prévoyant l’interdiction dans les 3 ans afin de rechercher des alternatives qui ne lui en déplaise existent déjà à savoir changer de modèle de production agricole, il annonce que l’interdiction ne portera qu’à 80 %.

Propos confirmés par le ministre de l’Agriculture sur France2 au matin du 26 janvier.

Encore une fois il ment, donc il recule, devant qui ?

Quels sont ces lobbys puissants qui peuvent exercer une telle pression à part les fabricants des ces insecticides signifiant à la fin « tuer » avec le soutien de la FNSEA qui affirme ne pouvoir sans passer et assure produire des aliments sains.

Mais alors comment font tous ces paysans de plus en plus nombreux qui pratiquent l’agriculture paysanne sans produits chimiques de synthèse ou l’agriculture biologique.

C’est quoi le prochain sujet sur lequel il va reculer ?

C’est simple voici une première liste :

- L’ISF il faut le rétablir sur tous les biens mobiliers et immobiliers, sans réduction, ni exemptions, y compris pour les terres agricoles et les forêts, en faisant établir des expertises réelles par des gens compétents (surtout pas les agents immobiliers ou les services des domaines qui n’ont que la pratique du doigt mouillé). Le rapport pourrait atteindre entre 8 à 10 milliards d’euros.

- Pratiquer une lutte réelle contre l’évasion fiscale et l’optimisation fiscale, à savoir une perte annuelle entre 80 à 90 milliards d’euros. Surtout quand ces praticiens de l’optimisation sont à la tête de sociétés bien françaises.

- renoncer au CICE ainsi qu’à l’exonération des heures supplémentaires tant au niveau des charges que de la fiscalité sur le revenu. Quel exemple de solidarité nationale pour abonder la sécurité sociale.

- renoncer à l’augmentation de la CSG pour les retraités, et rendre l’argent perçu à tort sur ces derniers qui ont cotisé toute leur vie pour voir leur retraite si peu réévaluée fondre comme neige au soleil.

C’est un début.

Autre suggestion vous avez reculé momentanément sur la taxe sur les produits pétroliers à force de voir les gilets jaunes envahir les ronds points.

Mais là encore, et cela a été dit, qui a mis des familles dans la précarité en les éloignant de leur lieu de travail ou d’approvisionnement, attirés par les offres alléchantes des élus que vous allez convaincre dans vos spectacles.

Mais il sont responsables et coupables de cette forfaiture envers ce qu’ils osent appeler leurs « concitoyens » ou leurs « administrés ».

Autre idée, pourquoi tout le monde paie le même prix les carburants, les pauvres avec des automobiles obsolètes, et les nantis qui s’offrent des 4 X 4, des SUV (c’est la mode) des pick up, des camping cars, des voitures de luxe, enfin des engins gros consommateurs d’énergies fossiles.

Quant au scandale des véhicules électriques, avec des prix de base en gros uniquement sur le véhicule, non compris les batteries dont le prix d’achat ou de location figure en tout petit.

Et si tout le monde avait accès aux véhicules électriques, cela nécessiterait combien d’EPR alors que le premier construit à Flamanville ne fonctionne toujours pas, cela dit pendant ce temps il ne risque pas de nous péter à la figure, mais il alourdit dangereusement la dette d’EDF.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON