Cameroun: "le prix de sang" d'une "dette" contractée par la France???

François Hollande, président de la République française © RFI

 

http://www.rfi.fr/afrique/20130531-francois-hollande-interview-exclusive-rfi-mal...

BiyaHollande.jpg


Quelle est donc cette "dette" contractée par la France auprès du dictateur camerounais, pour que certains des nôtres (dont le français Michel Thierry Atangana) continuent de la payer au prix de leur liberté, parfois du sang...dans une relative indifférence générale? La dette de "l'aide" apportée par Paul BIYA dans la libération des otages français Moulin-Fournier?

Y'aurait-il dans un certain imaginaire diplomatique, deux types de citoyennetés françaises, y compris parmi nos ressortissants expatriés à l'étranger? une première (reservée aux français dits de souche) qui leur vaudrait d'office la magnanimité de nos amis despotes; et une autre (des français dits de seconde zone) qui les condamne à l'oubli perpétuel dans les mouroirs carcéraux, pour des raisons d'origine?

Dans ce dernier cas précis, le qualificatif "inadmissible" est bien faible.

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Sur le même sujet:

"Affaire Thierry Atangana : Nouveau coup de colère de Hollande contre Biya", par  Félix C. Ebolé Bola et Evariste Menounga, Quotidien Mutations (Cameroun)

Affaire Michel Thierry Atangana: C’est reparti pour 6 autres mois de jonglerie juridique, par  Yannick Ebosse Camer.be

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.