Joël Didier ENGO (avatar)

Joël Didier ENGO

Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org

Abonné·e de Mediapart

735 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 juillet 2022

Joël Didier ENGO (avatar)

Joël Didier ENGO

Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org

Abonné·e de Mediapart

Les accointances entre la mairie de Paris et la dictature de Paul Biya au Cameroun

Tenue le 13 juillet à la Mairie du 10 éme d'un forum des associations camerounaises, confinant à une campagne de relations publiques bien menée entre l'Adjoint au Maire de Paris en charge des relations internationales, l'Ambassade du Cameroun à Paris, et l'Union des Camerounais de l'Étranger arrimée à la dictature de Yaoundé.

Joël Didier ENGO (avatar)

Joël Didier ENGO

Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"IL EST INTERDIT D'INTERDIRE..."

En ce jour où se tient ce forum controversé des "associations camerounaises de France" à la mairie du 10ème arrondissement de Paris, sous le patronage de l'ambassadeur du Cameroun en France, mon alerte avait pour vocation première de sensibiliser les parisiens sur la proximité regrettable que peuvent entretenir certains de leurs élus avec une des pires dictatures du continent Africain.

Il ne s'agissait pas, ni d'empêcher la tenue de cet événement, encore moins d'œuvrer à son interdiction - à l'instar du sort généralement réservé par la dictature de Paul Biya aux rassemblements de celles et ceux qui ne lui font pas allégeance au Cameroun.

En France toutes les opinions peuvent s'exprimer dans le respect mutuel, et tous les rassemblements (ayant rempli les conditions requises) peuvent se tenir dans les lieux dédiés. Même quand s'y cachent des intérêts ou des objectifs non avouables, dissimulés comme ici dans une belle rencontre voulue d'acteurs de la société civile camerounaise en France.

Illustration 1

Quel forum des associations acquises à la dictature camerounaise la mairie du 10 ème arrondissement de la capitale française peut-elle abriter, avec le patronage de l'ambassadeur du Cameroun en France, de l'adjoint au maire de Paris en charge des relations internationales, et de personnages peu recommandables des réseaux de la Françafrique?

En effet le programme affiché ne laisse pas l'ombre d'un doute sur le fait que nous sommes davantage en présence d'une campagne de relations publiques entreprise par les suppôts du régime de Yaoundé à Paris, que d'une rencontre ouverte à différents acteurs associatifs.

L'objectif poursuivi ici est pour ainsi dire d'une clarté limpide. Il s'agit sous couvert d'associations en lien avec le Cameroun, d'encourager la persistance d'un repli communautaire, avec en filigrane la promotion de systèmes politiques totalitaires au relent ethno-fasciste en Afrique noire francophone, notamment l'une des dictatures les plus répressives et sanguinaires du continent, celle de Paul Biya (89 ans, 40 ans de pouvoir absolu).

J'ai simplement honte d'avoir été des vôtres et contribué modestement sous les couleurs écologistes au maintien de cette majorité municipale. Je ressens cet événement comme une trahison envers toutes ces valeurs progressistes et humanistes que nous avons en partage avec les peuples en Afrique, et singulièrement au Cameroun. .

Joël Didier Engo, Président du Comité de libération des prisonniers politiques - CL2P

Illustration 2

http://www.cl2p.org

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.