Cameroun: Les gardiens idiots de l'orthodoxie sécuritaire et répressive à Yaoundé

L’INGÉNIEUR ALLEMAND D’ORIGINE CAMEROUNAISE, WILFRIED SIEWE, SEQUESTRÉ ARBITRAIREMENT PENDANT 02 ANNÉES DANS LES GEÔLES DU RÉGIME DE YAOUNDÉ EST DÉSORMAIS LIBRE.

L’INGÉNIEUR ALLEMAND D’ORIGINE CAMEROUNAISE, WILFRIED SIEWE, SÉQUESTRÉ PENDANT 02 ANNÉES DANS LES GEÔLES DU RÉGIME DE YAOUNDÉ EST DÉSORMAIS LIBRE.

wilfried-siewe-libre

CEPENDANT, NOUS AU CL2P, AVONS COMPRIS DEPUIS LONGTEMPS QUE CE RÉGIME ENFERMÉ DANS UNE RÉALITÉ NIHILISTIQUE ET RÉPÉTITIVE NE CRÉE PLUS QUE DES PROBLÈMES, QUE SEUL IL PEUT PRÉTENDRE RÉPARER. EN PRATIQUE, C’EST LA DÉFINITION CLASSIQUE DE L'IDIOTIE QUI ENTEND FAIRE LES MÊMES CHOSES ENCORE ET ENCORE, PUIS S’ATTENDRE DÉSESPÉRÉMENT À DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS, QUI DANS LE CAS D’ESPÈCE S’ARTICULENT AUTOUR DE SA NOTION FANTASMAGORIQUE DE «DÉMOCRATIE APAISÉE».

CELA SE RAMÈNE COMME NOUS LE VOYONS À FAIRE UNE GUERRE PERPÉTUELLE À L'OPPOSITION LÉGITIME OU AUX PERSONNES PERÇUES COMME DES OPPOSANTS DÉSIGNÉS "ENNEMIS DE LA PATRIE”, AU NOM D'UNE PAIX TOUJOURS ÉLUSIVE QUI NE SE MATÉRIALISE JAMAIS.

En effet, la perspective de toute forme de démocratie à Yaoundé est très mince, voire nulle, avec un régime qui craint clairement les 70% des présumés votes qu'il prétend avoir reçus de la population au dernier scrutin présidentiel d’octobre 2018. De même, un régime très allergique à toute forme d'opposition, se traduisant par une recherche de démocratie qui ressemble à un chien poursuivant sa propre queue.

Aussi cette roue de hamster installée à Yaoundé explique POURQUOI une satrapie comme celle de M. Biya, ainsi que nombre de ses partisans, prennent un malin plaisir à infliger gratuitement autant de sévices et de mauvais traitements à d'autres Camerounais (notamment ceux d'origine appartenant à la diaspora) pour des divergences supposées d'opinions politiques. Parce que c’est tout ce qui leur reste aujourd’hui.

L'indice de développement humain du Cameroun a-t-il sensiblement changé voire évolué depuis que tous ces partisans et sympathisants présumés du principal parti d'opposition camerounaise (le MRC du Pr. Maurice Kamto) ont été jetés arbitrairement dans les prisons mouroirs du régime après une série de manifestations interdites en 2018?

Malheureusement NON.

Il faut juste remarquer que seul de nos jours le sentiment bien éphémère de puissance procuré par toute cette gesticulation sécuritaire et répressive contre des ennemis tout désignés de la dictature en place sert d'alibi de gouvernance au Cameroun.

Car hormis cette terreur permanente, rien ne change fondamentalement dans ce pays englué plus que jamais dans une haine quasi hystérique de toute idée ou marque de progrès.

Le CL2P souhaite et encourage la victime, Wilfried Siewe, à se retourner contre l'État du Cameroun au nom duquel une telle séquestration a pu être faîte, afin qu’il obtienne au-delà de la réparation matérielle puis morale, la condamnation des auteurs et commanditaires de ce crime devant les juridictions internationales.

Pauvre Cameroun!!!

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org

wilfried-siewe-1

English version

The Idiotic Guardian of the Orthodoxy in Yaoundé

wilfried-siewe

AS THE GERMAN ENGINEER OF CAMEROON ORIGIN, WILFRIED SIEWE, SEQUESTED FOR 02 YEARS IN THE JAIL OF THE YAOUNDE REGIME IS NOW FREE, WE AT THE CL2P UNDERSTOOD FOR A LONG TIME THAT THIS IS A REGIME LOCKED INTO A REPETITIVE NIHILISTIC REALITY IT ONLY KNOWS HOW TO FUNCTIONS WITHIN.

THIS MEANS CREATING PROBLEMS THE REGIME ONLY CAN FIX AS THE CLASSICAL DEFINITION OF IDIOCY WHICH TO DO THE SAME THINGS OVER AND OVER AGAIN AND EXPECT DIFFERENT RESULTS WHICH IN THIS CASE IS ITS NOTION OF “APPEASED DEMOCRACY.” IT MEANS MAKING A PERPETUAL WAR ON THE LEGITIMATE OPPOSITION OR PEOPLE PERCEIVED AS SUCH IN THE NAME OF AN EVER-ELUSIVE PEACE THAT NEVER MATERIALIZES.

Indeed, the prospect of any forms of democracy in Yaoundé is very slim to none with a regime who clearly fears the alleged 70 percent of the votes it claimed to have received from the people. Likewise, a regime that is very allergic to any forms of opposition resulting in a search for democracy that looks like a dog chasing its own tail.

Thus, this hamster wheel set up in Yaoundé explains what draws a satrapy like that of Mr. Biya, as well as many of his supporters, to inflict in this way, and free of charge, so much abuse and ill-treatment to other Cameroonians for supposed differences of political opinions.

Has Cameroon's human development index significantly changed or even evolved since all these alleged supporters and sympathizers of the main Cameroonian opposition party (the MRC of Prof. Maurice Kamto) were arbitrarily thrown into the dying prisons of regime after a series of banned protests in 2018?

Unfortunately, NO.

It should be noted that today only the very ephemeral feeling of power procured by all this security and repressive gesticulation against the designated enemies of the dictatorship in place serves as a governance alibi.

Because apart from this permanent terror, nothing fundamentally changes in this country stuck more than ever in an almost hysterical hatred of any idea or mark of progress.

The CL2P wishes and encourages that the victim, Wilfried Siewe, sues the State of Cameroon in the name of which such sequestration could be made and obtains beyond the material then moral reparation, the condemnation of the authors and sponsors of this crime.

Poor Cameroon!!!

WILFRIED SIEWE" Mon calvaire de 21 mois à Kondengui " © NAJA TV

The Committee For The Release of Political Prisoners – CL2P

cl2p

http://www.cl2p.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.