Joël Didier ENGO
Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org
Abonné·e de Mediapart

726 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2020

Première marche contre la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong

Appel à la manifestation samedi 11 juillet 2020 à partir de 14h00 Place Bastille contre la Loi Sécurité imposée par la Chine à Hongkong. Venez dire STOP à la tyrannie sans frontières de la Chine Samedi 11 juillet 2020 à Paris, de la place Bastille à la place de la République à partir de 14h00. https://www.ahkf.org/

Joël Didier ENGO
Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 11 juillet 2020 se déroulera la première marche à Paris contre la loi sur la sécurité  nationale à Hong Kong. Elle est organisée par l'association AHKF (AfricaHongKongFrance) et co-organisée avec Cerveaux Non Disponibles et l'association africaine le Mouvement YoAllahSuurEn.

Manifestation Nationale en soutien à Hong Kong / National protest in support of Hong Kong © AHKF

Cet événement s'inscrit dans la solidarité avec Hong Kong et veut sensibiliser sur la répression sans frontière du Gouvernement chinois à Hong Kong, en Chine continentale,  comme en Afrique et au-delà.

À la date du 23e anniversaire du transfert de souveraineté sur Hong Kong, le 1er juillet 2020, la Chine a utilisé la loi sur la sécurité nationale pour mettre à mal  la Constitution hongkongaise de 1997 "un pays, deux systèmes" et transformé officiellement Hong Kong en territoire "occupé" sous l'emprise d'un système totalitaire. 

Au nom de la sécurité nationale, Hong Kong est devenue un lieu de domination exclusivement chinoise. Hong Kong est devenue une ville de peur où, dans le futur, les gens seront battus et intimidés même s'ils soulèvent une feuille de papier vierge ou chantent un slogan.

Comme la Chine ne peut éteindre ce feu de la liberté, les Hongkongais luttent pied à  pied depuis une année, refusant l'arbitraire des lois draconiennes du monde et les ambitions évidentes d'un totalitarisme cruel.

La mainmise communiste chinoise sur Hong Kong n'est que la pointe émergée du sommet de l'iceberg. L'Afrique connaît également l'oppression chinoise et nos frères et sœurs africain.e.s sont devenu.e.s leurs esclaves après la Françafrique. 

Nous sommes convaincus que seule la solidarité peut lutter contre la tyrannie.

Nous appelons par la présente tous les gilets jaunes en France, tou.te.s les combattant.e.s d'Afrique, tous les amis de la démocratie, de la liberté, opposé(e)s au totalitarisme quel qu'il soit et à la brutalité policière, et tous les ennemis du Parti communiste chinois à venir tenir tête à la tyrannie sans frontières de la Chine.

Les  communautés asiatiques, africaines, les françaises et les français avec les parapluies, les casques jaunes et les masques de protection contre le coronavirus, tous et toutes ensemble nous dirons  non au totalitarisme à Paris ce samedi 11 juillet à 14h.

http://www.ahkf.org/

Participants au Collectif:

Le CL2P

Nous Pas Bouger

En Solidarité avec Hongkong

Gilets jaunes

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Climat : militer dans l’urgence
Une quinzaine de départements français sont touchés par la sécheresse, dix ont déjà dépassé le seuil d’alerte. On en parle avec Simon Mittelberger, climatologue à Météo-France, Cécile Marchand d’Alternatiba et Les Amis de la Terre, et Julien Le Guet, du collectif Bassines non merci.
par À l’air libre
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
par Fred Sochard