Journée de mobilisation "STOP BOLLORÉ", Samedi 08 avril à Paris: MISSION ACCOMPLIE

Samedi 8 avril 2017 le public était convié à la manifestation organisée par la Convergence Actions Bolloré entre les places Nation et République. Nous avons marché afin de sensibiliser contre la nouvelle Françafrique dont ce Groupe est l'incarnation avec d'autres multinationales françaises, notamment leurs méthodes managériales inhumaines,l'accaparement des terres,ou leur soutien aux dictateurs.

https://www.youtube.com/watch?v=zHg8mrQ-X7k

bolloremanif12

Vidéo: https://youtu.be/Ep1Mi7PwAa8

VotonsBlanc - STOP, à la pomp'afric STOP à la Françafrique 8 avril 2017 © #StreamDebout

La manifestation organisée par la Convergence Actions Bolloré (CAB) pour dénoncer les méthodes inhumaines du Groupe BOLLORÉ et d'autres multinationales françaises en Afrique noire puis dans les médias français a bel et bien eu lieu samedi 08 avril 2017 à Paris, dans le respect de la pluralité des revendications et des opinions (en dépit du déploiement massif et intimidant des forces de sécurité).

Comme le prévoyait notre programme:

  • Un regroupement a eu lieu dès 14h00 Place de la Nation côté Boulevard Voltaire.

  • La Marche en direction de la Place de la République le long du Boulevard Voltaire a débuté à 15h30.

  • Le Rassemblement avec sensibilisation du grand public s'est tenue sur la Place de la République de 18h00 à 20h00.

  • La soirée s'est achevée par des animations culturelles et musicales.

La bonne humeur était communicative malgré la gravité des slogans et des messages délivrés par les membres de la Convergence

Dans l'ensemble bien accueillie par le public y compris les automobilistes, notre mobilisation a surtout su rallier toutes les autres formations déjà présentes sur la place de la République.

La lutte continue et Merci à vous Tou-te-s!

La Convergence Actions Bolloré (C.A.B)

convergence.actions.bollore@gmail.com

https://www.facebook.com/StopBollore/

stop-bollore

La Convergence Actions Contre Bolloré est une plate-forme des organisations de la société civile française et d'origine africaine née à la suite de la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 à Éséka au Cameroun. Un train de la CAMRAIL, filiale du groupe Bolloré avait déraillé, causant la mort de 79 personnes.

 

Parmi lesquelles: Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P), Le SNJ CGT, Résistant Combattant du Kongo (RCK), Paris-République NUIT DEBOUT Assemblée de Coordination, l'association des Patriotes Indignes du Congo (APIC), Le Conseil National de la Résistance et de la Transition du Congo (CNRT-Congo), 31 M, ATTAC, OGARSEAI, etc...

VotonsBlanc- STOP à la pomp'africSTOP, à la Françafrique.Part3 -8.04.2017 © #StreamDebout

L'intégralité de la lettre envoyée aux candidats à l'élection présidentielle française:

 

Paris, le 08 avril 2017

 

Madame la Candidate, Monsieur le Candidat,

Vous avez été désigné-e pour représenter et défendre devant les Français le projet politique de votre parti aux élections présidentielles. Nous vous en félicitons.

La Convergence Actions Contre Bolloré est une plate-forme des organisations de la société civile française et africaine. Ensemble, elles se mobilisent contre les méthodes inhumaines du Groupe BOLLORÉ partout où il se déploie.

Notre convergence est néeà la suite de la catastrophe ferroviaire du 21 octobre2016 à Éséka au Cameroun. Un train de la CAMRAIL, filiale du groupe Bolloré avait déraillé, causant la mort de 79 personnes.Nous avions alors été interpellés par la relative indifférence du Groupe BOLLORÉ,  qui n’a débloqué à ce jour que 2 300 euros par victime. À la même période en France, la chaine de télévision I-Télé connaissait le plus long mouvement social de l’audiovisuel privé depuis mai 1968.Il se solda par la démission groupée de près de 90journalistes dans un contexte professionnel d'intimidation et de peur propres aux méthodes managériales du groupe BOLLORÉ. Ce malaise vécu en interne en France par les salariés trouve inévitablement un écho en Afrique noire francophone. Nous dénonçons les pressions et la censure exercée par le groupe Bolloré sur les journalistes et médias français qui osent enquêter sur les activités internationales du groupe et sont systématiquement attaqués en justice.

En République Démocratique du Congo (RDC) avec Bolloré Logistic ex SDV, filiale à 100% du groupe Bolloré, en 2001 les experts de l’ONU ont signalé l’entreprise «parmi les principaux maillons du réseau d’exploitation et de poursuite de la guerre». En effet, affirment-ils: «des milliers de tonnes de colombo-tantalite ont ainsi été chargées à partir de Kigali ou ont transité par le port de mer de Dar es-Salaam». Ils ont réitéré leurs accusations en 2002, puis placé SDV sur la liste des entreprises qui «violent les principes directeurs de l’Organisation de coopération et de développement économiques [OCDE] à l’intention des entreprises multinationales» et de nouveau en 2003.

En République du Congo voisine comme au Gabon, la libre concurrence dans les secteurs où le groupe Bolloré œuvre, n’est plus à l’ordre du jour. Cette situation est inacceptable et illégale au regard des règles de l’OMC. Par ailleurs, nombreux furent les Congolais qui se sont plaints auprès des ONG du soutien apporté par le groupe Bolloré au régime de M. Denis Sassou Nguesso au pouvoir depuis 33 ans, auteur présumé en 1998-1999 de crimes contre l’humanité commis à Brazzaville (l'affaire dite des disparus du Beach) et dans le sud du pays.

En Afrique hélas comme en France, une même menace d'une magnitude différente plane sur la souveraineté des États. Quand des grands groupes français comme BOLLORÉ, TOTAL, AREVA commenceront-ils à être responsables des drames humains causés par leur incapacité à se conformer aux valeurs dont ils se drapent dans leur politique sociale d’entreprise, et mettre fin à leur proximité assumée avec des régimes autoritaires?

Cette situation ne peut perdurer car elle porte en germe la détérioration de la relation séculaire entre la France et les pays d'Afrique noire francophone.

Si votre agenda le permet, nous souhaiterions vous rencontrer afin d'échanger et d'entendre vos propositions sur ces questions d'importance.

Dans cette attente, nous vous prions d'agréer, Madame la Candidate, Monsieur le Candidat, l'expression de notre très haute considération

La Convergence Actions Bolloré (CAB)

 

affiche8avril

 

stop-bollore

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.