Bongo à Europe 1 : Il faut aussi faire attention au dictateur qu'on accueille

http://www.dailymotion.com/video/x36yhhc_bongo-il-faut-faire-attention-a-qui-l-on-accueille_news

Bongo : "Il faut faire attention à qui l'on accueille" © Europe1fr

 

Bongo : "Il faut faire attention à qui l'on accueille" © Europe1fr

Ali Bongo à la matinale d'Europe 1, après une audience à l'Élysée...

Bref cette France officielle ne veut décidément pas guérir de sa honteuse addiction aux dictateurs...Quel triste spectacle que celui-ci, au moment où précisément les mêmes distillent sur les ondes radio et les plateaux de télévisions l'idée d'un "tri entre les bons et les mauvais migrants".

Alors de quel côté de la liste figureront les noms des opposants au tyran gabonais??? Vraisemblablement des migrants dits économiques, qui fuient un "pays voulu sûr" - car modèle de démocratie pluraliste- par une classe politique française et ses relais médiatiques en réalité indifférents aux souffrances de "l'Homme Africain".

Pourvu que ça dure!!!

Joël Didier Engo

Président de l'Association Nous Pas Bouger

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.