Cameroun: l'Institution Judiciaire à la solde du tyran

Comment le dictateur Paul BIYA est entre-autre parvenu à mettre toute l'Institution judiciaire (des ministres en charge de la Justice aux petits juges...) dans sa poche?

Bien évidemment par la corruption qu'ils prétendent pourtant tous combattre depuis deux décennies...dans une épuration politique communément appelée "Opération Épervier.

Pauvre Cameroun!

Joël Didier Engo

Cameroun - Opération épervier : Tableau détaillé des bénéficiaires des fonds spéciaux de l´opération épervier

http://www.camer.be/index1.php?art=30668&rub=11%3A1


Maître d’oeuvre de l’opération, Amadou Ali donne les détails de l’utilisation des 300 millions de francs CFA octroyés directement par le chef de l’Etat en appui à la lutte contre la corruption, le détournement de deniers publics et le blanchiment d’argent» . Si on ignore dans quelle banque cet argent était logé et quelles en étaient les modalités de décaissement, on sait que c’est le 21 octobre 2010 que 75 millions sont pour la première fois retirés de ce compte.

Selon Amadou Ali, cet argent devait servir à «appuyer les magistrats qui suivent les différents dossiers de l’opération Epervier, à financer l’achat de différents consommables et à continuer les recherches aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays».

Tableau détaillé des bénéficiaires de ces fonds spéciaux de l´opération épervier:

Cameroun - Opération épervier : Tableau détaillé des bénéficiaires des fonds spéciaux de l´opération épervier::CameroonCameroun - Opération épervier : Tableau détaillé des bénéficiaires des fonds spéciaux de l´opération épervierCameroun - Opération épervier : Tableau détaillé des bénéficiaires des fonds spéciaux de l´opération épervierSource: L’Oeil du Sahel : GUIBAI GATAMA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.