Cameroun: libérez le prisonnier politique MARAFA HAMIDOU YAYA!

http://asmarafa.over-blog.com/2015/10/bruxelles-ambassade-du-cameroun-les-membres-de-l-asma-demandent-a-travers-les-affiches-la-liberation-de-marafa-hamidou-yaya.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Campagne d'affichage de l'Action Solidaire pour Marafa (ASMA) devant l'Ambassade du Cameroun à Bruxelles samedi 17 octobre dernier

 

L'ambassadeur du Cameroun à Bruxelles M.  Daniel Evina Abe'e n'en revient toujours pas. C'est que, le 17 octobre dernier dans la nuit, des activistes de l'ASMA (Action Solidaire pour Marafa) résidant en Belgique ont posé leur valise devant les locaux abritant les services de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles pour, déclare NJAYOU FABRICE, Porte parole de ASMA: "envoyer un signal fort à Paul Biya, afin que toutes les dispositions soient être prises pour que Marafa Hamidou Yaya injustement condamné pour un détournement fictif dont ses bourreaux jusqu'ici n'apportent aucunes preuves, recouvre la liberté".

Les activistes de l'Asma accompagnés de quelques sympathisants ont débarqué très tard à Bruxelles ce 17 octobre.

 

Ils ont sur le champ entamé l'affichage des effigies de Marafa Hamidou Yaya....afin de passer par les images parlantes leurs revendications.

 

De l’autre coté, en face de l’ambassade. Les occupants des immeubles voisines étaient tous perchés sur les fenêtres, pour observer les gestes de ces activistes qui, dans le calme vont s'appliquer à coller leurs tracts et les effigies de Marafa Hamidou Yaya sur le portail et l'entrée principale de ladite représentation diplomatique du Cameroun en Belgique

 

Un autre activiste Christian Djomo, qui distribuait les tracts aux passants, a été envahi par certains riverains qui voulaient bien comprendre ce qui se passe au Cameroun. “C’est le pouvoir trentenaire de Monsieur Biya qui est en train d'emprisonner injustement des Camerounais”, dit l’activiste qui termine par “Nous reviendrons ici quand nous pouvons jusqu'à ce que Marafa Hamidou soit libéré”

 

La campagne d'affichage, qui a duré moins de 30 minutes, s’est achevée par une cérémonie d'une minute de silence en la mémoire des victimes de la "dictature de Monsieur Biya au Cameroun" .

Ces activistes ont promis de revenir devant les locaux abritant l’ambassade du Cameroun à Bruxelles, une fois tous les trois mois jusqu’à ce que justice soit rendue à Marafa Hamidou Yaya.

 

James Elangué, Cellule de Communication de l'Asma

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.