LA MANIFESTATION DES ANTI-BOLLORÉ DU 19 NOVEMBRE À PARIS

Les usagers du rail en Afrique, les riverains des plantations, les journalistes...tous représentés samedi 19 novembre à Paris dans la manifestation contre les méthodes brutales du Groupe BOLLORÉ, partout où il se trouve. Occasion inédite d'une convergence des revendications entre ressortissants du Cameroun,des deux Congo (Brazzaville et RDC),du Gabon,de la Côte d'Ivoire,des Comores,de France,etc.

1stopbollore111916
© mhoumfa

Mesdames, Messieurs

Nous tenions par dessus tout à vous remercier pour la mobilisation citoyenne de samedi 19 novembre à Paris, en mémoire notamment aux victimes de la catastrophe ferroviaire d’Éséka au Cameroun.

Elle fut peut-être en deçà de nos attentes en terme de participants, mais la diversité des personnes présentes et la symbolique (M. Vincent Bolloré tirant ses esclaves assis sur un autolib dans les rues de Paris ) était un message suffisamment symbolique, notamment auprès d’un public parisien peu habitué à ce type de mobilisations contre un homme présenté généralement comme un grand opérateur économique (jamais l’esclavagiste des temps modernes tel que peuvent le percevoir de nombreux Africains et non Africains).

Cela devrait nous conforter sur la justesse de notre combat pour le respect de la vie et de la dignité des êtres humains (d’où qu’ils viennent); mais aussi amplifier notre effort collectif en vue d’un « Cameroun Nouveau », définitivement débarrassé de cet obscurantisme politique contre lequel nous avons une nouvelle fois – après le 12 novembre – manifesté à Paris en bravant le froid hivernal.

Tous nos sincères remerciements

Pour Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques

Joël Didier Engo, Le Président

http://www.cl2p.org

5stopbollore111916

6stopbollore111916

7stopbollore111916

bolloremanif

10stopbollore111916

11stopbollore111916

17stopbollore111916

18stopbollore111916

20stopbollore111916

stopbollore

bolloremanif9

stopbollore13

bolloremanif3

bolloremanif6

Organisations signataires:

Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P), Conseil National de la Résistance et de la Transition (CNRT), Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora (CODE), Collectif ÉSÉKA pour un Cameroun Nouveau, Association Française d'Amitié et de Solidarité avec les Peuples d'Afrique (AFASPA), le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT), ReAct - Alliances Transnationales, Collectif de Défense de l'Intégrité et de la Souveraineté des COMORES (CDISCOM), Association Survie …...

logocl2p

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.