Critères de régularisation annoncés plus fermes. Et quoi d'autre?

 

 

Critères de régularisation annoncés plus fermes. Et quoi d'autre?


Le contexte économique et social difficile, mais aussi la hantise d'un déclassement social...pourraient bien expliquer (en partie) le durcissement des critères de régularisation des étrangers, contenu dans la nouvelle circulaire Valls.

Fermez les bans!

Tout au plus comme responsables associatifs, serions-nous autorisés à formuler un souhait: que les nouveaux critères de régularisation (traditionnellement annoncés plus fermes que les précédents) se révèlent à l'usage plus stables et réellement objectifs; s'appliquent enfin de façon homogène dans toutes les préfectures et sous-préfectures de France. En effet l'empilement des circulaires ministérielles (au gré des humeurs et des poussées de xénophobie) n'a point contribuer à dépassionner le débat sur l'immigration en France, ni à apaiser des esprits. Bien au contraire...

Une tradition d'accueil un peu chimérique

La singularité de chaque parcours dans la migration n'a jamais su convaincre du bien-fondé des régularisations dites massives; pas plus d’ailleurs la théorie dite de «l'appel d'air» ne s'est avérée crédible et pertinente en pleine globalisation. Pourtant offrir la clandestinité ou l'illégalité à vie comme unique perspective aux étrangers (hommes, femmes, enfants...) séjournant dans notre pays depuis des années, nous éloigne indéniablement de cette grande tradition d'accueil qui faisait la fierté de la Patrie des Droits de l'Homme.

Brusque retour à la dure réalité d'un monde intégré: incontestablement! Mais dans lequel aussi, les Hommes continuent (parfois malgré eux) de franchir les frontières (y compris clandestinement); de transiter par la France, d'y séjourner, voire d'y résider. Nos critères fermes ou souples de régularisation ne changent pas grand chose à cette mobilité internationale là.
Peut-être parviendront-ils, au moins, à tempérer nos peurs!

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Président de l'Association Nous Pas Bouger

http://www.nouspasbouger.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.