Joël Didier ENGO
Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org
Abonné·e de Mediapart

724 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 juin 2013

La France, Grande Absente de la Conférence sur la Sécurité de Yaoundé

Joël Didier ENGO
Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) http://www.cl2p.org, et de l'Association Nous Pas Bouger http://www.nouspasbouger.org
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aucune des personnalités françaises de premier plan sur les questions internationales et de défense, François HOLLANDE (Président de la République), Laurent FABIUS (Ministre des Affaires étrangères) , Jean Yves Le DRIAN (Ministre de la Défense), Bruno GAIN (Ambassadeur de France au Cameroun, en déplacement cette semaine à Paris)...n'a apparemment jugé utile d'honorer de leur présence à la conférence sur la sécurité dans le golfe de Guinée, qui vient de se tenir à Yaoundé les 24 et 25 Juin 2013.

On se serait pourtant attendu, dans le prolongement de l'intervention française au Mali, de la conférence sur la Sécurité en Afrique que Paris s'apprête à abriter en automne prochain, surtout de l'exposition grandissante à la piraterie maritime des intérêts et personnels des entreprises françaises présentes dans le Golfe de Guinée...que la diplomatie française dépêche un de ses représentants à Yaoundé, prenne part voire mène les débats lors de cette conférence qui a accouché d'une «Déclaration » dite de «Yaoundé» et d'un «Centre inter-régional de coordination ».

Que non, Paris était la grande absente; et ne fut étonnement pas la seule ! -parmi les délégations annoncées à grande pompe par la dictature Camerounaise - à bouder «la foire de circonstance » deYaoundé. Outre le Président de la Commission de l'Union Européenne (EU) José Manuel BAROSSO, d'autres invités de poids comme Anders FOGH RASMUSSEN Secrétaire Général de l'Otan, Nkosazana DLAMIN ZUMA Présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Edouardo DOS SANTOS Président de l'Angola et surtout Président en exercice de la Commission du golfe de Guinée, Dioncounda TRAORÉ Président par intérim du Mali ...n'ont pas jugé utile de se rendre au Cameroun de PaulBIYA.

Pourtant les enjeux géostratégiques, économiques, écologiques…ne sont pas négligeables, tant pour les États riverains du Golfe de Guinée, que pour les Grandes puissances (comme la France) qui y puisent les ressources énergétiques nécessaires à leurs industries. En effet le Golfe de Guinée représente près de 50% de la production pétrolière du continent africain, soit 10% de la production mondiale. Il compte un gros potentiel halieutique estimé à 1.055 000 tonnes de réserve de poissons, et constitue de nos jours une zone importante pour la biodiversité et la préservation des espèces menacées (notamment les oiseaux et les tortues sous-marines).

Mais comment le dire sans soulever l'ire des nombreux obligés du tyran? Yaoundé n'était simplement pas la destination la mieux indiquée  – malgré sa situation géographique en plein cœur du golfe de Guinée - pour y convier de respectables et légitimes décideurs politiques; au regard précisément de l'extrême longévité au Pouvoir du maître de céans Paul BIYA (31 années!), de sa mauvaise gouvernance chronique, de son absence légendaire sur la scène diplomatique africaine et internationale, et surtout de ses violations répétées et si retentissantes des droits de l'Homme; dont la séquestration arbitraire depuis plus de seize (16) années du français Thierry Michel ATANGANA dans les sous-sols de ses services de renseignement à Yaoundé

Thierry Michel ATANGANA, comme une épine enfoncée dans le pied de la « superstar» Paul BIYA

Une certaine Presse dite indépendante du Cameroun aura beau jeu de présenter Paul BIYA comme la «superstar» à l'occasion de cette conférence sur la sécurité dans le golfe de Guinée, qui vient de se tenir à Yaoundé les 24 et 25 Juin 2013. Il n'en demeure pas moins que la séquestration arbitraire depuis seize (16) années du français Thierry Michel ATANGANA est un fait «inacceptable» comme l'a récemment affirmé le Président François HOLLANDE, sur lequel Paris n'est visiblement plus disposée à transiger, y compris au prix d'un affichage diplomatique.

Joël Didier Engo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement