Cantate des jeux 41 : on y parle des gants de Blois et de dîner dans le Perche

Nous migrons à présent des Landes au Loir-et-Cher. Ce département 41 et son chef-lieu Blois offrent quelques malices contrepétogènes comme en témoignent les antistrophes du titre de ce billet auxquelles on peut joindre quelques sites de Berry.

Le département 41 n'est pas celui des maths impossibles.

Le nombre 41 est premier et jumeau avec 43, le nombre premier qui le suit.
C'est la somme des six premiers nombres premiers : 41 = 2 + 3 + 5 + 7 + 11 + 13
C'est aussi la somme de trois nombres premiers consécutifs : 41 = 11 + 13 + 17 et de deux carrés : 41 = 42+52.

Que de premiers ! Il ne manque plus que les premiers de cordée ! Mais Macron ayant pu dit-on éviter d'être blessé à Foix veut aussi éviter d'être fessé à Blois...

Pas de chauffards, en Loir-et-Cher : rien que des super conducteurs
Pourquoi ?
Pas facile à deviner.
Eh ben c'est parce que 41 est le numéro atomique du niobium.
Et alors ?
Et ben le niobium rentre dans la compositions d'aimants supraconducteurs lesquels n'offrent plus aucune résistance au passage du courant électrique en dessous d'une certaine température. Pour les aimants contenant du niobium, cette température est de -250 °C, température relativement facile à obtenir contrairement aux aimants ordinaires qui ne deviennent supraconducteurs qu'en dessous de la température de l'hélium liquide (--269 °C) ce qui est plus difficile à obtenir, donc plus cher..

Mais surtout, en Loir-et-Cher, c'est la vie de château.

Bienvenue dans le quatre-un :

Résultat de recherche d'images pour "Chambord"

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.