Partons à Toulouse sans barbouzes partantes vivre le volet 31 de Cantate des Jeux

Mettons nous toutes et tous sur notre trente-et-un sans pour autant supporter des flancs engoncés. Il n'y a pas que les flancs d'élégants !

Comme de coutume, voici des maths  avec quelque chimie et un zeste de fête soutenue :

31 est

  • un nombre premier jumeau (deux nombres premiers sont jumeaux si leur différence est égale à 2 si on omet le couple (2-3) : 31 - 29 = 2
  • la somme des trois premières puissances de 5 (50 + 51 + 52 = 31) ;
  • la somme des cinq premières puissances de 2 (20 + 21 + 22 + 23 + 24 = 31).
  • 31 = 25-1
  • égal à 13, son nombre contrepet. Comment ça, c'est pas vrai  ? Mais si ! Mais si ! En base 4, celle des aliens qui ont deux doigts à chaque main, 31 équivaut à 13 en base 10
  • le numéro atomique du gallium
  • le dernier jour de l'année s'il est en décembre. C'est le jour où les réveillons sont les plus courants.

Et 31 est le numéro du département de la Haute-Garonne.

Alors partons à la Ville rose. Et restons tolérants avec certains types de Toulouse qui ne supportent pas la menthe et certains argousins qui exhibent leur police au capitaine.

Bouclez vos ceintures, des fois qu'on décolle fort minablement.

Onze contrepèteries, titre et chapô compris.

Comment ça, c'est pas beaucoup ?

Peut-être, mais le cube de 11, c'est 1331.

Comment ça, vous ne voyez pas le rapport ?

Et ben c'est quoi 1331 ? C'est un nombre palindrome avec un 31 qui se retourne en 13.

Et treize, ça porte bonheur surtout aux chercheurs qui arrivent au bout en treize ans.

Tiens, une douzième... je l'ai pas vu arriver, celle-là !

Bon, ce coup-là, on décolle sans se soucier des envolées des incultes...

Caramba, une treizième !

Fallait s'y attendre à force de parler de treize alambiqués...

Palsambleu, une quatorz.... AÏE !

Chers lecteurs un incident technique nous contraint d'arrêter ce billet
La Modération vous invite néanmoins à commenter sans cesse et sans fin.

Eeeh, une quinziè.... AAARGH !

Les personnages musiciens

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.