JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

232 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 déc. 2020

JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

Cantate des Jeux 68, sensible Haut-Rhin, avec des vignes fastes

Descendre du Bas-Rhin au Haut-Rhin semble absurde, sauf si l'on regarde la carte sur son écran d'ordinateur vertical. Pratiquons plutôt la descente raisonnée de verres de Riesling en pensant à l'an 1945 quand étaient survoltées par la vue du Rhin les sections de bidassses routiers...

JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici pour le Noël des matheuses qui veulent faire le sapin, parlent de π connu et de chiffres qui font bloc :
Le nombre 68 a six diviseurs 1, 2, 4, 17, 34, 68.
Le nombre 68 est doublement brésilien (composé de deux chiffres identiques dans une certaine base de numérotation) : 68 = 4416 = 2233 .
Curiosité : si l'on retranche la somme des chiffres de 68 du produit desdits chiffres, on obtient la moitié du nombre : (6x8) - (6+8) = 34 = 68/2
Autre amusette: Si on soude à 68 son nombre "miroir" 86, on obtient un nombre divisible par 11:  6886/11 = 626.
"Et alors?" direz-vous. Eh ben si vous détachez les deux chiffres de droite de celui de gauche, vous obtenez 6 26.
Et alors ? Ben comme 2+6 = 8, vous retrouvez votre bon vieux 68
Et voici pour les non allergiques au mot "chimie" :
68 est le numéro atomique de l'erbium, une terre rare.


L'erbium est une terre pas si rare que ça puisque le globe en contient quatre fois plus que de l'étain. C'est un métal gris assez mou de densité 9 et des poussières, qui possède six isotopes stables et un isotope radioactif (demie-vie : 9,4 jours).
L'erbium est une éponge à neutrons servant à la régulation des réacteurs nucléaires. Il est utilisé en médecine nucléaire comme marqueur radioactif et dans des lasers chirurgicaux. Il donne aux verres et aux porcelaines une jolie couleur rose. Il intervient dans les amplificateurs optiques des fibres du même nom. Il pourrait bientôt servir dans les panneaux solaires photovoltaïques.
Enfin, the last but not the least, le symbole de l'erbium "ER" est la providence des verbicrucistes las de définir ces deux lettres par la sempiternelle "terminaison d'infinitif".
L'année 1968 reste dans l'Histoire avec son mois de mai. On a beaucoup parlé de mai d'un point de vue syndical

1968, c'est aussi les trois médailles d'or (descente, slalom et géant) de Jean-Claude Killy aux Jeux Olympiques d'hiver à Grenoble. Cocorico !
Là dessus, bienvenue dans le Haut-Rhin, ses ballons et ses roches !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Santé
En Mayenne : « J’ai arrêté de chercher un médecin traitant »
En Mayenne, des centaines de personnes font la queue pour un médecin traitant. Dans ce désert médical, le nombre de médecins n’est pas suffisant face à une énorme demande. Inciter les médecins à s’installer dans des zones sous-dotées ne suffit peut-être plus. Certaines voix prônent une autre solution : la contrainte. 
par Célia Mebroukine
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard
Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot