JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

227 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 mars 2022

Cantate des jeux 93, avec des amateurs de Pantin qui savent communiquer

Le département de Seine-Saint-Denis alias le "neuf-trois" n'est pas qu'un lieu de contrastes et de cliques. Loin des dealers qui glissent leur blanche dans des rames, froissent leurs habits en se droguant et luttent mieux quand ils disposent de crack (crack et beu), des chevelus de Noisy se répandent dans les rues de Villepinte et rêvent de Stains héroïque.

JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

   Pour celles et ceux qui se droguent en vue de se taper plein de maths (ils ne s'affalent pas quand ils se droguent) et négligent les chiffres des gens ballots ainsi que les nombres des amants de Brigitte (Bardot), le nombre 93 est un nombre semi-premier (produit de deux nombres premiers : 93 = 3 × 31) et un nombre deux fois brésilien car 93 = 3335 = 3330.

   Pour les personnes qui se penchent sur la mission des éléphants, pardon, la fission des éléments et ne craignent pas d'être fêlés par des désintégrations, le 93ème élément  est le neptunium, premier élément artificiel. On l'obtient en bombardant de l'uranium avec des neutrons.     Exemple à partir de l'isotope 238 de l'uranium :

23892U + 10 n → 23992 U
23992U → 23993 Np + e- (émission d'un électron,  transformant un neutron en proton) 
Une deuxième émission d'un électron, appelée aussi "désintégration bêta moins", transforme un des neutrons du neptunium en proton. 
23993 Np  → 23994 Pu + e- 
     Le neptunium est alors transmuté en plutonium, élément 94, utilisé dans des réacteurs nucléaires à fission, mais pas que, hélas !

      L'année 1993 dans le monde en bref :  le 3 janvier, signature par George H. W. Bush et Boris Eltsine des accords "START 2", Traité de Réduction des Armes Stratégiques (en fait de réduction, le 1er janvier 2021, la Russie disposait de 6255 ogives nucléaires contre 5550 pour les États-Unis)... Le 1er juillet 1993, suspension des essais nucléaires britanniques, soviétiques et américains. Pourvu que ça dure... Le 15 octobre, le prix Nobel de la paix est attribué aux Sud-Africains Frederik de Klerk et Nelson Mandela pour la suppression de l'apartheid.
       En France :  le 21-28 mars, victoire massive de la droite aux élections législatives. Le 29 mars est installée la deuxième cohabitation avec le gouvernement Édouard Balladur. Charles Pasqua revient au ministère de l'Intérieur. Le 2 juin, le projet de loi révisant l’ordonnance de 1945 sur les « conditions d'entrée et de séjour des étrangers » est adopté par le conseil des ministres, avec pour objectif de « tendre vers une immigration zéro ». Le 10 juillet, les sénateurs approuvent une réforme du code pénal défendue par Charles Pasqua sur le durcissement des contrôles d'identité. Le 19 novembre le Congrès, réunion des deux Chambres, vote une révision de la Constitution qui limite le droit d'asile. Presque trente ans après, Zemmour apparaît comme un rejeton de Balladur et de Pasqua...

     Entre temps, le 18 novembre, le PDG d'une filiale de  la Lyonnaise des Eaux-Dumez dirigée par Jérôme Monod, ancien secrétaire général du RPR, proche de Jacques Chirac, est mis en examen et écroué pour abus de biens sociaux, faux et usage de faux. Il révèle aux policiers l’existence de 27 millions de francs de fonds occultes (des fonds cachés) destinés à des partis politiques et imposés par la Lyonnaise. Il met en cause plusieurs personnalités du RPR et de l’UDF, notamment Alain Juppé. Fort heureusement, dans le "nouveau monde macronien", de tels errements ne sauraient se produire...
     Le 20 décembre, c'est la révision de la loi Falloux qui permet aux collectivités locales de financer le patrimoine immobilier des établissements d'enseignement privé où parfois certains professeurs cassent leurs élèves pour mieux les former ! Ils obligent même les prépas à porter la calotte... Mais après, comment ils les mènent et les prisent !
     Idée reçue : la Gauche dépense plus que la Droite. Les faits : Durant les deux années du gouvernement Balladur (mars 1993 à mars 1995), la dette publique a augmenté de plus de dix points, passant de 39,7 % du PIB à 49,4 % en mars 1995. La dette publique a donc plus augmenté ces deux années que durant les cinq années des gouvernements Mauroy-Fabius... Voilà pourquoi Balladur apparaît désormais bas d'allure...


Bienvenue dans le 93 où l'on découvre de jolies mares à côté de folles détresses (24 contrepèteries)

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent
Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone