Cantate des jeux épisode 47: la beauté vue d'Agen.

Cantate des jeux un jour, cantate des jeux toujours. Le four de la transe se poursuit sans cesse et pour l'heure sans fin.

Sauf horreur ou émission selon l'expression céans consacrée, nous allons à la rencontre du nombre 47, nombre premier égal, comme beaucoup de ses pareils, à la somme de deux nombres consécutifs dont un premier et le nombre suivant forcément pair qui se trouve, dans le cas de 47 être égal au produit de trois nombres consécutifs dont deux premiers :

47 = 23 + 24
47 est un nombre premier
23 est un nombre premier
24 = 2x3x4

Le nombre 47 est non seulement premier, mais c'est un nombre premier "sûr" : il est de la forme 2p + 1, p étant un nombre premier.
47 = 2x23 + 1 ce qui équivaut à l'égalité déjà écrite : 47 = 23 + 24 = 23 + 23 + 1 = 2x23 + 1.

Curiosité anecdotique : si l'on retranche de 47 la somme de ses chiffres, on obtient un carré parfait :
4 + 7 = 11
47 - 11 = 36 = 62

Mais c'est vrai aussi, entre autres, pour 49 :
4 + 9 = 13
49 - 13 = 36

Et en plus, 49 est lui-même un carré parfait : 49 = 72

Traditionnellement, avec Cantate des jeux, la pratique des maths s'accompagne de chimie.
Riche information : 47 est le numéro atomique de l'argent. Cet élément a deux isotopes stables (non-radioactifs : vous pouvez sans crainte laper votre crème brûlée dans votre petite cuillère en argent sans vous brûler au brasier de femtoparticules sournoises) : 107Ag (avec 60 neutrons) et 109Ag (62 neutrons). Mais on n'est jamais trop prudent: pensez à compter les neutrons de votre petite cuillère et coincez-vous un mini compteur Geiger entre les dents...

Un peu de littérature : 47 est le nombre de rônins dans une célèbre saga-vendetta japonaise. On y voit beaucoup de Nippons à la chaîne et pour jouer le rôle d'un rônin âgé on a un moment pressenti Roger Hanin...

Pour les habitué(e)s des bénitiers, 47 serait le nombre des miracles du Christ.

On n'échappe pas à la géographie : 47 est le numéro du département du Lot-et-Garonne. Préfecture : Agen.
On y respecte la constitution et l'on y combat la constipation (amis de la poésie, bonjour !) grâce aux pruneaux.

Hôte d'honneur du département : Gustave Courbet  et son fameux tableau "La création du Monde", peintre adulé mais pas au rancart, qui s'envoyait toujours plus de voeux d'Agen, ville où les amateurs de prunelle s'éclatent curieusement au bordeaux.

Bienvenue dans le Lot-et-Garonne !

Résultat de recherche d'images pour "le lot-et-garonne"

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.