Cantate des Jeux : seize sans baisse relayant quinze tomes modèles qui passèrent,

Cantate des Jeux encore et toujours avec des grilles pas fausses aux mots qu'on découvre sans dopage, des charades avec parfois plein de maths, et autres jeux qui parfois font tomber dans le panneau.

Victime comme ses prédécesseurs d'une overdose de commentaires, l'épisode quinze  laisse la place au suivant.

Tel un cru pas trop coté (proche d'un grand Lyon qui n'est pas à Fez), le tome nouveau est arrivé.

Comme les précédents, il est à la portée de toutes et de tous.

Seize pour l'éphèbe. Seize pour les spécialistes des baillis. Seize même pour des ballots. Seize pour toute personne qui déboule.

Avec parfois des pièges déconcertants pour qui s'y colle...

Mais toujours avec de grosses joies, même pour les petits nuls...

Bonnes chasses pour toutes, bonnes fêtes pour tous !

PS - Ce billet recèle vingt contrepèteries en comptant celles du titre, des mots clés et du chapô.

SAV assuré dans un prochain commentaire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.