Cantate des Jeux 56 Morbihan : on goûte crêpes, gros bars et mégalithes.

Acculés par trop de manques, des confinés pas prêts souhaitant éviter des records de populations appréhendent les foules molles se déversant sur leurs plages ! Déconfinés piteux qui prétendent interdire toute pause dans les baies, alors que ces taiseux se baignent !

Après ces quelques contrepèteries touristiques (décryptage par MP sur demande), un peu de repos avec des maths sans forcément se droguer...

Le nombre 56 est doublement brésilien (nombre à deux chiffres identiques dans certaines bases de numérotation) : 56 = 4413 = 2227.
C'est la somme des six premiers nombres triangulaires comme celui ci-dessous (21) : 1 + 3 + 6 + 10 + 15 + 21 = 56

Ce qui en fait un nombre tétraédrique qu'on peut représenter par un tétraèdre dont chaque couche est un nombre triangulaire, comme le joli tétraèdre tournant à cinq couches ci-dessous (35), somme des cinq premiers nombres triangulaires. Pour avoir le tétraèdre suivant, il suffit de glisser dessous une sixième couche triangulaire à 21 boules. Désolé, j'ai pas déniché le dessin correspondant !

Ce nombre est aussi la somme de six nombres premiers consécutifs : 3 + 5 + 7 + 11 + 13 + 17 = 56
Il est aussi un nombre oblong, produit de deux entiers consécutifs : 7x8 = 56

Selon un rituel désormais classique, on associe un peu de chimie aux maths.

Le nombre 56 est aussi le numéro atomique du baryum, métal alcalino-terreux, de la même famille entre autres que le magnésium, le calcium et...le radium. Il possède six isotopes stables et plus de trente isotopes radioactifs dont un quasi stable puisque sa demi-vie est environ cent fois l'âge actuellement admis de l'univers. Il est utilisé entre autres en photographie, comme lubrifiant à haute température, et mélangé au verre dont il augmente l'indice de réfraction, il agit comme absorbeur de rayons X et gamma. Le sulfate de baryum sert d'opacifiant en radiologie..   

Et 56 est le numéro du département du Morbihan, chef-lieu : Vannes. On y déguste des galettes craquantes et des fars très doux. Hélas, malgré d'actives recherches il n'a été trouvé aucune femme à barbe. Comment ça, cette femme à barbe vient comme les cheveux sur la soupe ? Peut-être, mais c'est fort dommage : on ne pourra pas placer cette contrepèterie : "La pileuse de Vannes"...

Bienvenue quand même dans le Morbihan !

Visite du Bono dans le Morbihan

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.