Cantate des jeux, 37, (sans fièvre) avec des crus tout blancs et des vins hérités...

Nous voici en Indre-et-Loire, département œnologique grâce entre autres à quatre riantes localités : Vouvray, Bourgueil, Montlouis et Chinon, et contrepétophile, grâce encore à Chinon et aussi à Chenonceaux, deux cités coquines recélant chacune un contrepet. C’est donc une étape incontournable pour Cantate des Jeux.

Les rites, c’est bon : place aux maths, puis à un peu de chimie.

37 est un nombre :

  • Premier
  • Sous-multiple de nombres à trois chiffres identiques, par exemple 111 = (1+1+1)*37, 222 = (2+2+2)*37, etc.
  • Égal à la différence des cubes de deux nombres consécutifs : 43 - 33 = 64 - 27 = 37
  • Hexagonal et étoilé

    

37

 

 

 

 

 

37 est la température « normale » du corps humain, exprimée en degrés Celsius (°C). La présente étape est donc l’ultime Cantate des jeux non fiévreuse.

37 est le numéro atomique du rubidium, élément « alcalin » comme le sodium, le potassium, le césium…

37 ans de mariage correspondent aux noces de papier.

37 est, on l’a vu, le numéro du département oenologico-contrepéteur d’Indre-et-Loire, qu’illustre cet adage ouï à Tours :

« Une beuverie au vin et une veuve rit au bain. »

Bienvenue en Indre-et-Loire

FRANCE, INDRE-ET-LOIRE, AMBOISE, CHATEAU 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.