JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

239 Billets

1 Éditions

Billet de blog 28 nov. 2021

JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

Cantate des jeux 88 : on distingue les herbes des Vosges

Dans les Vosges, la menthe a une bonne odeur d'Epinal, là où des vendeurs bâillant présentent les images de leurs trocs. Lu dans une auberge : "Ici, L'eau de Vittel". A Mirecourt, il y a beaucoup de luthiers coquets et des touristes venant de Neufchâtel s'éclatent au bordeaux.

JoëlMartin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

    Pour certains détenus anciens chineurs rêvant de maths mais peu attirés par le nom des matheux, 88 est un nombre trois fois brésilien car 88 = 8810 = 4421 = 2243. Il est aussi la somme de quatre nombres premiers consécutifs 17 + 19 + 23 + 29 = 88. C'est en outre un nombre palindrome (on peut le lire dans le sens droite gauche sans le modifier). C'est par ailleurs le nombre de constellations répertoriées par l'union astronomique internationale.
    Pour les gens ne redoutant pas d'être fêlés après trop de radiations, l'élément 88 est le radium. Découvert par Marie et Pierre Curie en 1898, il est hautement radioactif comme son nom l'indique. Cette découverte valut aux époux Curie (Pierre goûtait beaucoup les ferveurs de sa savante) et à Henri Becquerel le prix Nobel de physique en 1903. En 1911, Marie Curie obtient le prix Nobel de chimie « en reconnaissance de sa contribution aux progrès de la chimie pour avoir découvert le radium et le polonium, avoir isolé le radium (avec André-Louis Debierne), et avoir étudié la nature et les composés de cet élément remarquable ». Marie Curie est à ce jour la seule personne à avoir reçu deux prix Nobel dans deux disciplines différentes. Le radium a eu des utilisations en radiothérapie sans prendre assez de précautions. Il a fait beaucoup de victimes, dont Marie Curie elle-même qui en outre travaillait sur le polonium. Des édifices contaminés aussi : il est resté beaucoup de becquerels dans des manoirs. Autre application disparue : les aiguilles lumineuses de certains réveils.  

    Des promoteurs immobiliers n'ont pas hésité à donner le nom de Curie à leurs réalisations, en particulier dans le midi comme en témoigne une pub atterrante : "Le mas de Curie".
    L'année 1988, en France, commence par la déclaration de la candidature de Jacques Chirac (16 janvier), puis celle de Raymond Barre (8 février) à la présidence de la République. Le 22 avril, c'est la prise d'otages d'Ouvéa. Le 24 avril, c'est le premier tout de l'élection présidentielle. Mitterrand vire en tête suivi par Chirac. Le Pen (père), qui ne disait pas encore "Marine est tapie !" réalise une inquiétante percée avec 15% des voix. Mitterrand remporte le second tour avec 54% des voix après avoir dominé Chirac dans le débat télévisé. Il nomme Michel Rocard premier Ministre. L'Assemblée Nationale est dissoute. La Gauche gagne les législatives (5 et 12 juin) de justesse et n'a pas la majorité absolue. Laurent Fabius est élu président de l'Assemblée Nationale. C'est aussi l'année des accords de Matignon pour la Nouvelle Calédonie. Le 30 juin : schisme chez les cathos : l'évêque intégriste Lefèvre est excommunié et fonde son "église". Par ailleurs, des cathos intégristes complètement allumés incendient le cinéma Le Saint-Michel, à Paris, qui  projetait le film de Martin Scorcese : "La dernière tentation du Christ". Pourtant, aucun personnage du film n'était fêlé par la tentation... Le 6 novembre, échec des indépendantistes au référendum en Nouvelle Calédonie. Le nickel restera français. Le 30 novembre est créé le RMI, Revenu minimum d'insertion. Le 22 décembre est créé le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le gendarme des ondes et des temps de parole. Dans le monde, mentionnons le retrait de l'URSS de l'Afghanistan et la fin de la guerre Iran-Irak. Les Ayatollahs affirment qu'il y eut alors explosion du nombre de clans en Irak...
   Bienvenue dans les Vosges où l'on peut admirer plein de ballons de roche !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte