John Von Sothen
Chroniqueur Américain et journaliste gonzo vivant à Paris
Abonné·e de Mediapart

37 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 nov. 2013

Le Top 5 des raisons de lire cet article

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. J’étais absorbé par un article très intéressant – « Le Top 5 des romans français surévalués ». Mais si, celui qui classe Madame Bovary, Le Rouge et le Noir, et A la recherche du temps perdu aux 3 premières places…

John Von Sothen
Chroniqueur Américain et journaliste gonzo vivant à Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. J’étais absorbé par un article très intéressant – « Le Top 5 des romans français surévalués ». Mais si, celui qui classe Madame BovaryLe Rouge et le Noir, et A la recherche du temps perdu aux 3 premières places…

C’est mon moteur de recherche qui m’a renvoyé à cet article après mon clic sur « 8 choses à faire absolument avant ses 40 ans », qui avait piqué ma curiosité puisque j’ai 40 ans passés et qu’il est temps que je commence à regretter ce que je n’ai pas fait.

Je sais que je ne devrais pas lire ce genre d’articles, mais comment résister ? Ils sont addictifs, ils sont acides, et au bout du compte, ils permettent même de se sentir intelligent. 

L’autre soir au dîner, j’ai ébloui tout le monde en citant sur le mode 1-2-3 les 3 meilleurs titres de Gainsbourg pour un karaoké, et puis j’ai continué au fromage avec le Top 4 des erreurs militaires d’Hitler pendant la deuxième guerre mondiale. Bien sûr je n’ai pas dit que j’avais glané ces perles dans les articles que j’avais lus ce jour là. J’ai laissé croire que je m’y connaissais – comme le mec qui te laisse penser qu’il a lu le livre quand il n’a lu que les 3 premiers paragraphes de la critique du livre.

Mais franchement, de toute façon, qui a vraiment envie de connaître les gaffes stratégiques d’Hitler dans le détail ? Surtout pendant le dîner. Mon audience ce soir là, comme tout le monde on dirait, voulait du Power Point en un minimum de points ; synthétique et hiérarchisé – et vite. Un petit truc à régurgiter dans le jacassement du dîner suivant.

Patati patata.

Et on se demande pourquoi les rédactions veulent de plus en plus de ces trucs. Dans les bons vieux jours de 2010, les « classements » étaient réservés aux papiers de fin d’année pour le numéro de décembre, ou sur « les 100 personnalités les plus influentes sur les réseaux sociaux », toujours passionnant – sauf si on n’y figurait pas. Mais maintenant, ils sont à égalité avec les articles normaux (souvenez-vous, ceux qui étaient un enfer à écrire, qui exigeaient de faire des choses assommantes comme des interviews et des recherches), et tout ce que j’ai à faire le lundi est de sortir un « Top 8 des sites d’éco vacances avec Wifi » et tout le monde est tout content.

Le problème est que ce type d’écriture a commencé à baver sur ma vie personnelle.

Hier soir je me suis pris à demander à mes enfants : « Citez-moi le Top 3 des raisons inconnues pour lesquelles vous regarderiez la télé maintenant? » Et en sortant la poubelle, j’ai dit à ma femme « Chérie, tu es en train d’assister à la première du Top 4 des choses sous-appréciées que je fais chaque jour ». Même ce matin en prenant mon café j’ai fait remarquer à mon chat qu’il était l’une des 7 raisons pour lesquelles les gens vivent plus longtemps dans les grandes villes. Il a eu l’air d’apprécier.

C’est une petite manie, on croit pouvoir arrêter quand on veut, mais ça n’est pas si facile. Le week-end dernier je buvais un verre avec des amis, je n’ai pas pu m’empêcher de classer les vins sur une échelle de 1 à 10. Et au début du mois, j’ai donné l’instruction à mon psy de s’attaquer aux « 4 raisons clés pour lesquelles j’évite systématiquement le succès » – une par semaine – histoire de se donner un cap.

Au fond je me demande si cette obsession que nous avons de classer tout et n’importe quoi sans réflexion réelle ne vient pas juste d’une grosse manigance sournoise de l’internet pour hiérarchiser tous nos goûts et mapper nos tendances personnelles. Et si c’est le cas, on est baisés. Oubliez tous les épithètes qu’anthropologues et auteurs ont imaginé pour notre génération. Nous ne sommes ni la génération des réseaux sociaux, ni la Génération Consommation ni la Génération Participation, ni la Génération Tanguy.

Nous sommes “la génération qui passa son temps à classer des conneries”, ce qui n’est pas si différent des générations précédentes. Parce que, allez, ne me dites pas que vous croyez que les Dix Commandements sont autre chose que le Top 10 des « choses que vous devriez probablement essayer avant… »

Vous avez vu ça ? Pas mal, non ? Je viens de faire une référence biblique et une observation sociologique, et grâce à l’article que je viens de lire, je connais maintenant 3 grands livres surévalués ; ce que bien sûr je vais partager avec mes nouveaux « Top 5 amis inattendus » qui ne manqueront pas de me classer parmi le « Top 5 des personnes dont ils avaient sous estimé l’intelligence cette année ».

Ok, Top 10 alors.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871