Europe : la pression monte contre le glyphosate

Le glyphosate, herbicide total, qui détruit tout sur son passage sera-t-il interdit en Europe ? La Commission européenne doit prendre sa décision avant la fin de l’année 2017 : prolonger pour dix ans l’autorisation accordée à cette molécule ou interdiction totale.

Le glyphosate, herbicide total, qui détruit tout sur son passage sera-t-il interdit en Europe ? La Commission européenne doit prendre sa décision avant la fin de l’année 2017 : prolonger pour dix ans l’autorisation accordée à cette molécule ou interdiction totale. La position du gouvernement français qui demande l’interdiction du glyphosate va dans la bonne direction. Elle est en accord avec l’Initiative Citoyenne Européenne qui a récolté plus d’un million de signatures et qui a été considérée comme recevable la semaine dernière.

Epandage de glyphosate avant récolte Epandage de glyphosate avant récolte
Jamais une molécule chimique n’aura été aussi massivement déversée sur la planète. Utilisée avant les labours pour annihiler toutes les autres plantes, elle est ensuite pulvérisée sur le blé, le soja et bon nombre de céréales pour les tuer avant la récolte, assurant ainsi un travail plus rapide des moissonneuses-batteuses.

 

De fait, les études de plus en plus nombreuses montrent que bon nombre de produits alimentaires contiennent des traces de cette molécule, qui se retrouvent dans les cheveux et dans les urines des consommateurs.

La pression monte d’un cran chaque jour et la diffusion des Monsanto Papers, relayée par Le Monde, mettent à jours les pratiques frauduleuses de cette entreprise américaine qui n’hésite pas à payer des scientifiques pour signer des études bidons, montées de toutes pièces par ses propres employés. Elle a réussi le tour de force d’influencer l’ensemble des études d’évaluation sur les OGM en créant, avec l’ILSI, la base de données qui sert de référence (https://www.cropcomposition.org/que...).

Pour la première fois demain matin, les Commissions Environnement-Santé et de l’Agriculture du Parlement européen se réuniront en session spéciale pour évaluer les pratiques frauduleuses de Monsanto qui vont de l’écriture de fausses études scientifiques, à un lobbying agressif de toutes les institutions décisionnaires, que ce soit au Etats-Unis, en Europe ou ailleurs.

Nous devons redoubler d’efforts pour que l’Union européenne tourne enfin la page du glyphosate, car certains Etats clés comme l’Allemagne n’ont toujours pas pris de position claire sur ce dossier sensible.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.