jose-maria almirall
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 sept. 2019

La campagne pour les élections législatives en Espagne est lancée.

9 personnes appartenant aux CDR sont détenues. Cette affaire a été baptisée affaire "judas". Ces arrestations ont déclenché les passions des partis politiques de tous bords. S'il y a une attitude à avoir dans cette affaire c'est bien celle de la prudence.

jose-maria almirall
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour poser cette affaire, il faut commencer par s'informer. CDR, c'est quoi, c'est qui ? Ce sont les comités de défense de la république (parfois dites aussi de défense du référendum) , des assemblées locales de quartier apparues en 2017 et qui soutiennent le processus d'indépendance de la Catalogne. L'organisation est transversale et réunit des personnes de gauche comme du centre (rarement de droite). Les assemblées regroupent des membres d'associations et de partis politiques, des acteurs de l'économie et du sport et des personnes indépendantes. Ils défendent l'idée d'une lutte pacifique et non-violente, qui s'organise quartier par quartier.

La Audiencia Nacional, juge Manuel García Castellón avait déclenché une instruction secrète concernant cette cellule CDR depuis plus d'un an. Les prévenus sont inculpés pour terrorisme, possession d'explosifs et rébellion. La garde civile a fait, sous ses ordres, 10 perquisitions le 23 septembre justifiés par "l'état avancé des préparatifs" pour déclencher des attentats à l'explosif en particulier à la caserne des gardes civils de Canovelles (Barcelone). Tant les information filtrées de l'Audience Nationale ou des gardes civils utilisent les verbes au conditionnel, autant les journaux, autant les hommes et femmes politiques de droite, en particulier de Ciudadanos ont jugé et condamné les prévenus. La prudence est de mise déjà pour les raisons suivantes :
La présomption d'innocence. Des produits ont effectivement été emmenés par les gardes civils pour analyse et connaître s'ils pouvaient entrer dans la composition d'explosifs. Leur nature est toujours inconnue sauf apparemment pour les journaliste et les politiques de droite.
L'instruction est "théoriquement" secrète mais les journaux sont tenus informés heure par heure.
Sur les 10 perquisitions, une n'a rien donnée. La personne est restée libre
Sur les 9 restants, 2 ont été laissés libres mais restent inculpés. Des terroristes laissés libres ? On a de quoi se poser quelques questions sur leur "dangerosité" et appartenance à un groupe terroriste.
Le parquet (fiscalia) n'a pas retenu l'accusation de rébellion mais seulement de terrorisme et possession de matières précurseurs d'explosifs en rapport avec l'indépendantisme.
Les journaux et Mr. Rivera de Ciudadanos font mention d'explosifs comme le "goma 2" (dynamite fabriquée en Espagne) et la thermite (utilisée principalement pour réaliser des soudures). Mr. Rivera va même plus loin en disant que la garde civile a trouvé un pistolet d'alarme (pistola de fogeo) avec des munitions réelles. Est-ce qu'un pistolet d'alarme peut accepter des munitions réelles ?
Ce n'est pas la première fois que des erreurs de ce genre se produisent. Le cas de Adrià et Tamara Carrasco, des CDR accusés de terrorisme par la Audiencia Nacional puis seulement pour désordres publics. Annulation la procédure de l'opération Pandora pour terrorisme anarchiste. L'opération Dixan contre déjà les CDR. Les matières soit disant explosives trouvées chez les suspects se révélant être des produits ménagers.

La précaution est d'autant plus de mise que l'on ne peut écarter des suspicions politiques à ces détentions. Certes, la justice est, tout au moins théoriquement, indépendante. Alors pourquoi laisser fuiter les informations à la presse pratiquement heure pas heure juste au démarrage de la campagne pour les élections alors que l'instruction est secrète ? L'Audiencia nacional ne sait pas que les partis politiques PP, C's, Vox ainsi que le PS ont basé leurs campagnes sur la problème catalan ? Malheureusement le doute est permis et l'on ne peut que constater que ça marche taper contre la Catalogne amène des voix. De l'autre coté, les indépendantistes se sont également engouffrés dans la défense des prévenus sans avoir confirmation ou infirmation des preuves qui justifieraient ces interpellations. Tout semble avoir été bien pensé que l'opinion des uns et des autres s'enflamme, faire que la fracture augmente et que les positions se radicalisent.

Il est devenu évident que le parquet (la fiscalia) cherche par tous les moyens de démontrer que les indépendantistes sont violents afin que les juges puissent appliquer des peines lourdes aux prévenus du "proces". (indépendantistes jugés par le tribunal suprême d'Espagne). La seule violence démontrée lors de ce procès avait été la détérioration de deux véhicules de la garde civile commencée d'ailleurs par des journalistes qui étaient montés sur le toit. D'où cet emballement sur le supposé lient entre le président de la Génaralite et les "terroristes" de la part du parti Ciudadanos en particulier oubliant que les CDR sont entièrement indépendants de tout parti politique. 

En conclusion, les accusations sont valides ou pas, le doute subsiste et il faudra attendre l'avancement de l'enquête. Ce qui est à regretter est que l'Audencia nacional et les gardes civils n'aient pas été plus efficaces et démantelé le groupe terroriste de l'imam de Ripoll qui lui a été réel et fait des morts à Barcelone et Cambrils alors qu'il était suivi par les services secrets depuis plusieurs années. A regretter aussi le refus du gouvernement de Madrid d'ouvrir une enquête pour savoir ce qui s'était réellement passé et trouver les éventuels responsables. A remarquer aussi l'indifférence de la "fiscalia" à la menace de mort faite dans la presse à ceux qui sortoront Franco du "valle de los caidos".

Voici de nombreux documents, base de cet article. A souligner ceux concernant l'explosif "goma2" et la thermite dont les formules sont indiquée sur wikipédia. Les documents sont en Espagnol, désolé mais peu de médias français se sont intéressés à cette affaire.

 Premières pages de journaux
https://www.elnacional.cat/es/politica/portadas-diarios-cdr-detenciones_423170_102.html

La "fiscalia" informe que les détenus en Catalogne finalisaient des actions terroristes avec des explosifs
https://www.antena3.com/noticias/espana/fiscalia-informa-que-detenidos-cataluna-ultimaban-acciones-terroristas-explosivos_201909235d88dc250cf22c863e5280e6.html

 La "fiscalia" accuse les prévenus de groupe terroriste sécessionniste catalan

https://www.elnacional.cat/es/politica/la-fiscalia-acusa-a-los-detenidos-de-grupo-terrorista-secesionista-catalan_422906_102.html

Les radicaux planifiaient des attaques contre des objectifs concrêts : Ils avaient de la thermite et des composants de "goma2"
https://www.abc.es/espana/abci-nueve-detenidos-tenian-termita-y-componentes-goma-2-listos-para-atentar-201909231329_noticia.html

"Qui a arrêté les présumés terroristes, Torra, Buch ? Non parce que jamais ils n'arrêtent les personnes de leur idéologie" (Nota : Où est la séparation des pouvoirs lorsque l'on reproche aux homme politqiues catalans de ne pas ordonner aux forces de police d'arrêter des personnes ?)
https://www.lasexta.com/noticias/nacional/albert-rivera-propone-plus-salarial-policias-guardias-civiles-cataluna_201909255d8b84fa0cf2b68670ad5aad.html

Hommes et femmes politiques

Alejandro Fernandez (PP) et Arrimadas (C's) mentionnent des actions violentes avec des explosifs puis se dédisent
https://www.elnacional.cat/es/politica/ines-arrimadas-retira-tuit-acciones-violentas-explosivos_422861_102.html

Roldan(C's) condamne les CDR et Torra (président du gouvernement catalan "il disait d'appuyer sur le détonateur" et donne pour certain que les CDR avaient de la "goma2", des détonateurs et des plans de leurs objectifs.
https://www.elnacional.cat/es/politica/roldan-condena-cdr-torra-terrorismo_422918_102.html

Le séparatisme ne s'était pas organisé en Catalogne comme nous sommes en train de le voir, avec de la violence et ils sont en train de recommencer avec de la goma2, avec des armes à feu.
https://www.lasexta.com/noticias/nacional/albert-rivera-propone-plus-salarial-policias-guardias-civiles-cataluna_201909255d8b84fa0cf2b68670ad5aad.html

Explosifs (pour avoir les textes en français, changez de langue sur la fenêtre à gauche mais ils sont moins précis)

Thermite https://es.wikipedia.org/wiki/Termita_(mezcla_reactante)
Goma 2 : https://es.wikipedia.org/wiki/Goma-2

Les flops de l'Audiencia nacional

Le cas de Adrià y Tamara Carrasco, les CDR accusés de terrorisme par l'Audiencia Nacional
https://www.elnacional.cat/es/politica/caso-adria-tamara-carrasco-precedente-cdr-acusados-terrorismo_422825_102.html

L'opération Dixan. Les supposés explosifs n'étaient que des produits de nettoyage
https://www.elnacional.cat/es/politica/sombra-operacion-dixan-cierne-operativo-contra-cdr_422897_102.html

Après trois ans d'instruction de "l'opération Pandora" archivée
https://www.elnacional.cat/es/sociedad/archivada-investigacion-operacion-pandora-terrorismo-anarquista_162273_102.html

Autres

Menaces de mort à qui exhumera Franco
https://www.elnacional.cat/es/politica/ultras-amenazan-muerte-exhume-franco_423629_102.html

Le service secret espagnol CNI admet que l'imam de Ripoll était leur indicateur
https://www.elnacional.cat/es/sociedad/cni-imam-atentado-barcelona-confidente_213483_102.html

Pistolet d'alarme
https://www.youtube.com/watch?v=ddm0yh_3fZw

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland