Pour la gauche : la bataille des idées vaut mieux que l'affaire Fillon ?

C'est dit et redit les Français, comme leurs homologues Etatsuniens vomissent leurs hommes politiques... Tous corrompus et avides non pas d'honneurs mais de places et de fric. Au début de la campagne Fillon, la droite LR-centre était attaquée sur son programme : "En finir directement avec la sécu", et le débat n'a pas manqué de tenue et tous y compris les macroniens ont été obligés...

la main sur le coeur de désavouer cette démarche... Parce qu'il existe un programme, qui défend les valeurs du Conseil National de la Résistance et que ce programme mérite qu'on en prenne connaissance.

Pour la droite et le centre, avoir à débattre sur le fond, c'est déjà un peu dur parce que toutes les mesures libérales, dont ils nous ont gratifiés n'ont fait l'objet d'aucune annonce dans aucun programme, bien au contraire... Pour Bayrou, dont toute la carrière repose sur l'application de mesures libérales, qui sait que le libéralisme ça se fait en douce, dans les couloirs de l'assemblée, des partis ou du MEDEF, c'est du n'importe quoi, il ne faut pas l'annoncer... à l'avance ! C'est que la sécu fait partie de notre patrimoine à gauche comme à droite avec de Gaulle...

Fillon "tout droit dans ses bottes, qu'il est" a été obligé de retropédaler et ça c'est très bien... C'est comme cela qu'il faut faire à mon avis.

Alors, même si ça fait plaisir de coincer un candidat sur sa morale, je pense que le débat a baissé en intensité... Ca aide ceux qui n'ont rien à dire, puisque le programme, qu'il veulent appliquer en réalité est impossible à publier et à assumer publiquement... Ca aide ceux qui ont des choses à faire oublier... et surtout leur bilan. Pour faire appliquer ce programme commun caché, qui prend le pouvoir en France à chaque élection depuis 1983 ou 1986, il faut que le débat surtout en France soit pauvre, il faut que même les réseaux sociaux s'apauvrissent ne se posent pas les bonnes questions. Il faut créer du buzz sans réelle perspective politique... qui empêche les abstentionnistes de s'intéresser aux programmes aux intentions des candidats et au personnel politique, qui les représentera dans les circonscriptions...

C'est pourquoi, j'attire votre attention sur le fait que, pendant l'affaire Fillon :

1. la primaire P$ n'a toujours pas publié les résultats détaillés de sa consultation bureau par bureau sur les deux tours.

2. Le P$ a voté pour la loi El Khomri au sénat, début janvier 2017

3. Le CETA est passé à l'assemblée Nationale, avec abstention des Frondeurs et le vote "pour" des macronien$ du P$

4. Hamon est soutenu par un premier ministre qui a cassé de l'ouvrier comme ministre de l'intérieur avec les outils créés par $arkoland

5. Macron passe pour le Bernie Sanders Français

6. Hamon passe pour le nouveau Bernie Sanders Français... et pour le seul recours à gauche

7. Mme El Khomeri va se présenter aux législatives dans une circonscription du 18ème, il faut qu'on m'éclaire là dessus, j'ai besoins de vos lumières... (Ne me dîtes pas qu'elle en a le droit, je suis d'accord... mais bon je pense que ça fait désordre...)

8. On n'oublie pas que Vall$ se présente à Evry... 

9. Macron fait croire qu'il est de gauche, pendant que ses "militants" marchent et croient qu'il est favorable aux ZEP, alors que pour être ubérisé pas besoin de perdre son temps à l'école, franchement.

10. Tout le monde croit les sondages...

Bon, j'en ai peut-être oublié mais ça prouve que dans un tel climat je baisse aussi... Il y a quelquechise qui me rassure, c'est que ça ne va pas durer, trop longtemps... avant le 23 avril ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.