LIBYE : CRUCIFIXION D'UN NEGRO-AFRICAIN

Un Noir Africain est crucifie sur, une place publique en Libye. Dans une indifférence quasi-générale C'est horrible, c'est insupportable.

                                             LIBYE

                  LA  CRUCIFIXION  D’UN  NEGRO-AFRICAIN

La photo est terrible. Insoutenable, terrifiant. C’est celle d’un Négre d’Afrique qui, on l’imagine après être supplicié, est crucifié sur une place publique et en public en Libye. Au pied de la croix, des enfants indifférents s’amusent. Même dans les pires moments de l’esclavage, et du racisme aux Etats Unis d’Amériques, l’abjection n’avait pas atteint, un tel degré d’horreur. AFRIQUIE NEWS INFO nous apprend que le crucifié, non seulement, est Négre mais chrétien. Est-ce parce qu’il est chrétien, qu’il a été crucifié, ou noir. C’est surement pour les deux qualités. Au pays de ces porcs, qui insultent ALLAH le miséricordieux, en se réclamant de lui. Au pays de ces barbares, ennemis de l’humanité. Etre noir d’Afrique est invivable. L’horreur de cette photo de crucifixion est l’arbre qui ne doit pas cacher la forêt du racisme des raquettes et de l’esclavage que subissent t les migrants africains en Libye. Pays du continent noir.

 L’INDIFFERENCE INSUPPORTABLE  DES NOIRS D’AFRIQUE 

Comme dans des cas similaires, l’Union Africaine se réfugie, dans une aphonie honteuse et insupportable. Les médias africains si prompts à aboyer pour d’autres faits parfois insignifiants,  ont rangé leurs plumes et leurs micros. Tous les Peaux Noirs du monde entier devraient gronder de colère, et menacer les auteurs de ces actes odieux, de mêmes sévices. Nous attendons les condamnations du monde blanc occidental et arabe. Aucun média français, pays des Droits de l’Homme n’a crié son indignation, devant l’horreur et l’inhumanité. Aucune  association antiraciste ou antisémite n’est montée en première ligne pour crier son indignation. Décidemment, dans la tête de certains, le Noir ne  fait toujours pas partie des humains en part entière. Les injustices subies par les Négres n’émeuvent pas grand monde.

DEUX POIDS DEUX MESURES

Imaginons un instant, que le crucifier de Libye, ait la peau blanche jaune etc. Qu’il soit Juif Arabe Chinois, on aurait assisté à un levé de bouclier mondial. Le crucifié est noir, et chrétien. Le  silence assourdissant du Vatican est autant incompréhensible. La preuve est faite. Les Noirs doivent, se faire respecter  eux-mêmes. Par des moyens appropriés. Les prédateurs de tous bords, qui claironnent que l’Afrique, est le continent d’avenir, doivent s’attendrai à des tris sévères pour pouvoir commercer avec le continent noir. Ceux qui n’aiment, pas les Négres ne seront pas les biens-venus.

 JOSEPH AKOUISSONNE         03 NJANVIER  2016

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.