joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

298 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2018

joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

FRANCE/CENTRAFRIQUE: GILETS JAUNES: SATISFACTION A MOSCOU INQQUIETUDES A BANGUI

Ce n'est peut-être pas 1789 mais ça y ressemble fortement. Paris brûle- t-il? Les Africains ébahis, s'interrogent sur les émeutes qui ont secoué la capitale française. On se croirait dans une capitale africaine. Pour la plupart des Européens, les africains étaient impossibles à se discipliner et à gouverner..Un monde à l'envers!

joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                                                                         CENTRAFRIQUE/FRANCE :

                                                 GILETS JAUNES : INQUIÉTUDE A BANGUI, SATISFACTION A MOSCOU

UN MONDE A L’ENVERS

             La France est aux abois : une insurrection prérévolutionnaire se prépare. Le président de la République française, cerné dans son palais de l’Élisée, lance des SOS tous azimuts. Des factieux et des séditieux déguisés, arborant leurs « gilets jaunes », sont prêts à organiser un coup de force antirépublicain pour aller capturer leur président, retranché dans son palais transformé en bunker.

          Depuis quarante ans environ, les différents pouvoirs qui ont gouverné la France l’ont coupée en deux : la France des ripailles indécentes et celle des soupes tièdes à la grimace. C’est cette deuxième France qui a envahi les Champs-Élysées, pour réclamer plus de justice sociale. Celle qui, étranglée par la faim et par l’insuffisance des salaires, ne peut plus s’assurer des fins de mois décentes. 

          Le résultat est là : pour un peu, on se croirait dans une de ces Républiques de l’ex-empire français de l’Afrique équatoriale devenues indépendantes et ingouvernables. Dans l’Hexagone, à l’époque, on rigolait grassement de ces poussières d’empire ingérables, peuplées de nègres sauvages et indisciplinés. En Occident, on claironnait partout que l’Africain devait avoir dans son ADN un gène anti-État, qui l’empêchait d’organiser rationnellement son environnement, afin de favoriser l’essor de son continent. C’était - c’est encore - çà et là, des foyers de coups d’État organisés par des factieux enjambant les urnes et des champs de ruines, après des affrontements fratricides à la Kalachnikov ou à la machette.

          La France, ancienne puissance colonisatrice, accourait alors pour éteindre les incendies et assurer les fins de mois des fonctionnaires.

          Mais, dans le monde à l’envers d’aujourd’hui, qui viendra au secours de la France ?

DES VALEURS RÉPUBLICAINES MENACÉES ?

          Surprises par une houle de citoyens en révolte, abasourdies par des Champs-Élysées en flammes, les autorités françaises lancent, à juste titre, un cri d’alarme devant la violence aveugle et antirépublicaine qui s’apprête à s’abattre sur le pays. L’agressivité, l’arrogance et les vociférations des gilets jaunes ne laissent aucun doute sur leurs intentions.  La France serait-elle devenue une vulgaire République bananière ? Les Russes se frottent les mains et boivent du petit lait, en Afrique en général, en Centrafrique en particulier.

          Quant au président Faustin-Archange Touadera, traité avec mépris et arrogance par son homologue français, Emmanuel Macron, et le ministre français des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, lui aussi se frotte les mains ! Une rumeur incroyable circule  même à Bangui, comme quoi Touadera leur aurait proposé une aide, sous la forme d’une escouade de forces spéciales centrafricaines, formées par les Russes, pour mater la révolte des prolétaires qui menace leur pouvoir !

          Inimaginable ! Alors que l’Afrique est devenue un nouvel eldorado pour les puissances mercantiles et qu’elle tend vers la démocratie en organisant des élections libres, le pays de Montesquieu, de Victor Hugo, de Jean Jaurès et du Général De Gaulle, subit de plein fouet les réclamations menaçantes de ses citoyens spoliés !

          Le monde est à l’envers !

                                                                                                                                                        JOSEPH AKOUISSONNE DE KITIKI

                                                                                                                                                                                 (9 décembre 2018)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — L’argent libyen de Sarkozy

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB