joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

298 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 sept. 2013

joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

TAUBIRA: LA HAINE

joseph Akouissonne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                                    
TAUBIRA : LA HAINE

          Braquages de bijouteries. Kalachnikovs qui mitraillent à Marseille. Vols dans le métro. Agressions de personnes. Viols et autres méfaits : tout est,  désormais, de la faute de ChristianeTaubira, Garde des sceaux.

          Pas un seul commentaire des élus de l’U.M.P., Jean-François Copé, Eric Ciotti, Christian Estrosi, Nadine Morano… (pour ne citer que ceux-là) ne manque de stigmatiser la Guyanaise et de la jeter en pâture à la vindicte populaire. Même quand on parle d’économie, de
sociologie ou d’agriculture, s’il y a des problèmes, c’est la faute de Taubira ! La gauche laxiste pétrie d’angélisme et la droite autoritaire, ce sont aussi  les créatures de Taubira, la "sorcière noire". Des récidivistes, on en avait aussi au temps où la droite était au pouvoir, mais c'était encore à cause de l'ex- indépendantiste guyanaise !

          Il est à signaler que la réforme pénale portée par Christiane Taubira n’a même pas
été encore discutée à l’Assemblée Nationale.

          Jamais ministre, Garde des Sceaux, ne fut autant honni. Et l'on n'entend pas beaucoup les membres de son camp la défendre. C'est navrant et regrettable. Elle doit se sentir bien seule, la courageuse Taubira !

          Messieurs de la droite, un peu de courage ! Reconnaissez que c'est sa
couleur qui vous gêne. Dites-le franchement : une négresse Garde des Sceaux vous indispose. A cause de vos indécentes et incessantes éructations, elle va finir par devenir une sorte de Jeanne d’Arc noire, qu’il faudra brûler.

          En vous acharnant sur elle, vous détruisez la cohésion sociale de la France. Ces attitudes antirépublicaines favorisent la montée des partis extrémistes et xénophobes. Ressaisissez-vous ! Reconstruisez un parti d’opposition de droite républicaine. Vous vous réclamez du général De Gaulle ? Alors, revenez sur le sentier que, jadis, il a tracé.

          La France va mal et vous passez votre temps en invectives, en luttes fratricides, en dérapages. Fallait-il aller à Moscou, donner du "cher Vladimir" à Poutine, qui n’est pas, loin s'en faut, un exemple de démocrate ? Et critiquer, de l’étranger, la politique de votre pays ?
          Il fut un temps où l'on accusait le parti communiste français de prendre ses
ordres de Moscou. Aujourd’hui, l'un des vôtres va trinquer avec Poutine, complice du
bourreau de Damas...

          Le Cardinal de RETZ disait : «  On ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens… » Faites en sorte qu’il ne soit pas trop tard ! Occupez-vous, enfin, de la France.


A. DE KITIKI

(21 septembre 2013)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica