La Revue du crieur invite 80 abonnés à son lancement

Mediapart et La Découverte, en partenariat avec le CENTQUATRE-PARIS, vous invitent au lancement du premier numéro de la Revue du crieur pour une soirée intitulée « La culture et les idées au scalpel. »

Mediapart et La Découverte, en partenariat avec le CENTQUATRE-PARIS, vous invitent au lancement du premier numéro de la Revue du crieur pour une soirée intitulée « La culture et les idées au scalpel. »

Rendez-vous le mardi 9 juin 2015 au CENTQUATRE-PARIS de 19h à 21h, en salle 200.

Avec Edwy Plenel (journaliste et fondateur de Mediapart), Hugues Jallon (PDG des éditions La Découverte), José-Manuel Gonçalvès (directeur du CENTQUATRE-PARIS), Joseph Confavreux et Rémy Toulouse (rédacteurs en chef de la Revue du Crieur), Enzo Traverso (historien), Ludivine Bantigny (historienne), Marion Rousset (journaliste), Grégoire Chamayou (philosophe), Yves Pagès (écrivain et éditeur), Julien Théry-Astruc (historien) et Olivier Alexandre (sociologue).

Réservation obligatoire par mail à l’adresse evenements@mediapart.fr (80 places réservées aux abonnés de Mediapart). Entrée par le 5 rue Curial 75019 Paris - M° Riquet.

Dans un contexte où les événements tragiques s’ajoutent aux impasses politiques, l’exigence de recul et de regard critique n’a jamais été aussi nécessaire. Mediapart et La Découverte ont donc réuni leur force et leur image pour créer ensemble une revue d'enquêtes sur les idées et la culture, la Revue du crieur.

Notre pari est que les lecteurs n’ont jamais eu autant soif de comprendre et de savoir. Dans un contexte où les événements tragiques s’ajoutent aux impasses politiques, l’exigence de recul et de regards critiques n’a jamais été aussi nécessaire.

Le titre s’imposait comme une évidence : nos logos portent chacun le visage d’un petit crieur public, cette belle figure qui incarne l’esprit démocratique attaché à la presse et au livre. Or nous avons en partage celui qui nous l’a inspiré pour les uns et laissé en héritage pour les autres : François Maspero, disparu le 11 avril 2015.

Libraire, éditeur, écrivain, traducteur, mais aussi animateur ou initiateur de plusieurs revues, son œuvre-vie nous lègue une trace que nous voudrions prolonger, et c’est pourquoi nous dédions à sa mémoire cette première livraison. Indépendance et exigence en étaient les valeurs cardinales, dans le refus des conformismes et des clientélismes, des indifférences et des complaisances.

L’ambition de la Revue du crieur est d’incarner un journalisme d’idées qui conjugue les engagements et les savoir-faire de Mediapart et de La Découverte, pour aborder de manière inédite le monde de la culture, des savoirs et des idées, en France et à l’étranger, dans toute sa diversité – les sciences, la littérature, l’art, le cinéma, le spectacle vivant, etc. – sans exclure ses formes les plus populaires.

Les idées et la culture ne planent pas au-dessus de nos têtes, elles s’incarnent, elles vivent dans des institutions qui ne sont pas à l’abri des enjeux de pouvoir, d’argent, de réseaux et d’une certaine tendance à cultiver l’entre-soi. C’est pour rendre compte de cette réalité que la Revue du crieur publiera des enquêtes et des reportages, sur des sujets les plus variés, mais toujours dans un esprit incisif, quitte à faire vaciller certains magistères…

Trois fois par an, la Revue du Crieur, dont le premier numéro sera disponible le 11 juin, vous proposera donc des papiers informés et approfondis sur des mondes qui se contentent trop souvent de polémiques superficielles quand ils ne cherchent pas avant tout à échapper aux regards critiques.

La Revue du crieur est là pour rappeler que le monde des idées et de la culture se trouve, doit se trouver au cœur de la vie publique démocratique, et qu’à ce titre, il appartient à tous.

La quatrième de couverture du premier numéro avec le sommaire :

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.