Le Crieur et Mediapart au Festival d’Avignon !

En partenariat avec le Festival d’Avignon, la Revue du Crieur et Mediapart vous accueillent, du 8 au 20 juillet, sous les platanes et en accès libre, pour une série d’entretiens avec des médecins, architectes, intellectuels, chercheurs et artistes afin de penser le monde « après-demain ». Venez nombreux !

Alors que le présent suffoque et que les lendemains inquiètent, les ateliers de la pensée du Festival d’Avignon, Mediapart et la Revue du Crieur s’associent pour enjamber ces temporalités ensablées, et envisager le monde « après demain », dans un exercice moins de prospective que de perspectives, moins d’anticipation que d’implications.

« Demain » n’est souvent qu’un « aujourd’hui » teinté par les effondrements annoncés, ou lifté par les technologies en projet. « Demain » c’est « aujourd’hui » avec un casque de réalité virtuelle ou la promesse du pire. « Après-demain », c’est le monde dessiné par les lignes de forces qui nous traversent, avec la possibilité que les trajectoires actuelles puissent encore aussi bien s’infléchir que se renforcer.

En conséquence, enjamber « demain » permet de débattre avec davantage de liberté, voire de légèreté, afin de rouvrir l’avenir et les imaginaires. Raconter d’autres histoires, tracer d’autres routes, envisager d’autres usages du monde, entrevoir de nouveaux carrefours ou d’inédites confrontations.

Il n’est pas question ici de présenter une accumulation de prophéties ou un catalogue de prévisions, mais plutôt de projeter quelques formes de l’avenir à partir des doutes et des écueils du présent, pour mieux le saisir ou le subvertir, de réfléchir à quelques scénarios pour regarder les yeux dans les yeux les utopies ou les dystopies qui nous attendent.

De 11h à 12H30, du 8 au 20 juillet, venez donc assister et poser vos questions à nos invités des Ateliers de la pensée : médecins, architectes, intellectuels, artistes, chercheurs, journalistes… Les entretiens se tiennent sous les platanes du site Pasteur de l’Université d’Avignon (33 bis, Rue Louis Pasteur) et seront ensuite retransmis en vidéo sur Mediapart et le site du Festival. Entrée libre et gratuite.

AU PROGRAMME :

  • Samedi 8 juillet. 11H-12H30 : « Le corps de la femme comme terrain de guerre » 

Avec Dorothée Munyaneza, chorégraphe et Yves Daccord directeur général du CICR. Depuis la guerre de Troie, précipitée par l'enlèvement d'Hélène par Pâris, si le corps des femmes est un enjeu de conflits entre les hommes, la manière dont les femmes deviennent des objets de la violence armée se recompose dans le temps. (Rencontre hors thématique, en partenariat avec le Comité international de la Croix rouge). 

  • Lundi 10 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : L’Afrique »

Avec Felwine Sarr, écrivain, universitaire, auteur notamment d’Afrotopia (Philippe Rey). L’Afrique n’a personne à rattraper. Mais comment peut-elle achever sa décolonisation alors que, dans 35 ans, sa population représentera le quart de celle du globe et qu’elle en constituera la force vive ? A quelles conditions l’Afrique peut-elle accoucher de l’inédit dont elle porteuse ?

  •  Mardi 11 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : La médecine »

Avec Didier Sicard, médecin, ancien président du Comité consultatif national d’éthique. La médecine est face à un bouleversement autant éthique que technique, humain que financier. Comment les docteurs, mais aussi les patients, peuvent-ils envisager le futur des corps affaiblis ?

  • Mercredi 12 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : La Syrie »

 Avec Jean-Pierre Filiu, historien, auteur de Le Miroir de Damas (La Découverte). La descente aux enfers de la Syrie est épouvantablement moderne, et prise dans notre histoire et nos mémoires. Dans le miroir de Damas, nous percevons ce que notre monde est en train de devenir.

  • Jeudi 13 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : L’architecture »

Avec Patrick Bouchain, constructeur, scénographe et architecte. Gabegie de matières premières, uniformisation des villes, inflation des normes : comment construire autrement si l’on veut continuer à bâtir, non des monuments mais des espaces communs et durables ? A quelles conditions peut-on, notamment, réinventer un habitat social ?

  • Lundi 17 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : L’information »

Avec Alice Géraud, co-directrice du site Les Jours. Concentrations financières, mutations technologiques, multiplication des sources et des biais : à l’heure des « faits alternatifs », quel sera le prix d’une information indépendante, fiable, audible et de qualité ?

  • Mardi 18 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : Le travail »

Avec Dominique Méda, sociologue et philosophe. Transformations technologiques et numériques, choix politiques et économiques, raréfaction de l’emploi… A quelles conditions, et dans quelles conditions, travaillerons-nous après-demain ?

  • Mercredi 19 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : La condition féminine »

Avec Ghada Hatem, médecin gynécologue, fondatrice de la Maison des femmes à l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis. Parviendra-t-on enfin à une véritable égalité entre les sexes et à en finir avec les violences faites au corps des femmes ? Cette exigence a priori évidente ne cesse de devoir surmonter d’infinis obstacles.

  • Jeudi 20 juillet. 11H-12H30. « Après-demain : La Révolution »

Avec Sophie Wahnich, historienne, auteur de La Révolution française n’est pas un mythe, chez Klincksieck et de Le Radeau démocratique. Chroniques des temps incertains paru chez Lignes. Si nous ne sommes pas « condamnés à vivre dans le monde dans lequel nous vivons », comme le pensait l’historien François Furet, quelle pourrait être la prochaine Révolution, au regard de certains de ses échecs ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.