Joseph Confavreux
Journaliste à Mediapart

28 Billets

3 Éditions

Billet de blog 22 févr. 2017

Le nouveau Crieur dans la bataille des idées

Le sixième numéro de la Revue du Crieur sort ce jeudi 23 février et vous propose des enquêtes sur les croisades de Caroline Fourest, le business pédagogique de Céline Alvarez, les spectres de Charles Maurras, la culture made in Bolloré en Afrique, les gâchis de l’Opéra de Paris, le grand bazar de Boris Cyrulnik, ou encore la gauche qui manque. A vos librairies !

Joseph Confavreux
Journaliste à Mediapart

En décembre 1901, au début de l’aventure des Cahiers de la Quinzaine, Charles Péguy s’adressa une mise en garde. Elle s’intitule De la raison et vaut pour nous aussi. Lui-même journaliste de « quinzomadaire », disputant les idées et documentant les faits, il mettait en garde contre ces journalistes qui « veulent cumuler tous les privilèges de l’autorité avec tous les droits de la liberté ». Or, argumentait-il, « le véritable libertaire sait apercevoir l’autorité partout où elle sévit; et nulle part elle n’est aussi dangereuse que là où elle revêt les aspects de la liberté ». Visant, à l’orée du siècle précédent, l’irruption de la presse de masse et, corollairement, d’un journalisme saisi par la marchandise, cette alarme vaut encore plus dans nos temps universellement communicants.

Quand elle ne s’autorise que d’elle-même et de sa popularité, quand elle entraîne ses lecteurs «par la véhémence, l’audace, l’ascendant, moyens militaires, par le talent, moyen vulgaire, par le mensonge, moyen politique », la médiatisation devient « une forme de gouvernement, et non des moins dangereuses ». Aussi est-il non seulement légitime mais nécessaire de lui opposer les armes de la critique, cet examen argumenté par la raison qui, elle, « ne se fait pas de clientèle ». Bref, quand un éditorialiste, un essayiste, un publiciste, ces figures les plus banales de la notoriété médiatique, disposent d’un magistère comparable à une «circonscription lectorale» et portent «des coups redoutables », ils ne peuvent pas « venir pleurnicher » – Péguy toujours – dès qu’on entend leur rendre les coups qu’ils donnent.
S’exposant lui-même à la critique, le journalisme d’enquête sur la culture et les idées qu’entend défendre la Revue du Crieur s’inscrit dans cette tradition. C’est la raison pour laquelle chacun de ses numéros s’attache à « faire des personnalités ». La formule est également de Péguy qui, « ennemi de la moiteur des complaisances moisies », revendiquait de « publier toujours la vérité, quand même elle nous conduit à faire des personnalités». Après d’autres noms connus dans les précédentes, Boris Cyrulnik, Caroline Fourest, Céline Alvarez et Alain de Benoist sont donc les personnalités de cette livraison-ci. L’influence qu’ils revendiquent et assument exige contre-examen et controverse. Ce qui signifie les lire au plus près pour les discuter au plus serré, dans des enquêtes qui n’évitent aucune des questions qui fâchent. À la loyale.
Plus de détails sur le site de la Revue du Crieur, avec le sommaire complet de ce n°6

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan