Josiane Blanc
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 déc. 2013

changer la vision que l'on a de soi, de l'autre et du monde ?

Josiane Blanc
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde."

Mahatma Gandhi 

http://www.edlpt.com/

http://www.thierryjanssen.com/

Depuis une dizaine d'années, j'accompagne des soignants dans leur pratique thérapeutique en leur proposant un atelier intitulé "Présence à soi, présence à l'autre. La clé d'une relation thérapeutique réussie". Ceux-ci sont médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, ostéopathes, masseurs, acupuncteurs, spécialistes en médecine chinoise ou ayurvédique, psychanalystes ou psychothérapeutes. Tous ont compris l'importance d'apprendre à être avant d'apprendre à faire.

Cette qualité d'être fait la différence entre un soignant "guérisseur" et un soignant simple prescripteur de remèdes et utilisateur de méthodes ou de technologies. Elle ne s'apprend pas dans les livres; elle ne peut s'acquérir que par l'expérience; elle suppose une connaissance intime de soi, des autres et du monde. C'est la raison pour laquelle, dans les sociétés traditionnelles, le futur soignant doit se soumettre à une initiation qui le confronte à lui-même et lui enseigne les lois qui font la vie, les secrets de la vitalité. Ce genre de parcours initiatique manque dans la plupart des écoles de soins.

D'ici quelques mois, l'École de la Présence Thérapeutique (EDLPT) proposera aux soignants une initiation à la qualité d'être étalée sur trois années consacrées à l'exploration de soi, de l'autre et de l'espace entre soi et l'autre. Les principes et les outils de cet accompagnement à la pratique thérapeutique seront exposés dans un livre en cours de rédaction.

En plus de ce programme inédit, l'EDLPT proposera des séminaires de sensibilisation à la notion de "présence" et diverses activités, notamment auprès des enseignants et des enfants. Car rien ne peut changer si l'on ne change pas la vision que l'on a de soi, des autres et du monde. C'est pour cela qu'il faut et qu'il faudra toujours des écoles.

Si vous souhaitez être tenu au courant du démarrage des activités de l'EDLPT, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter du site www.thierryjanssen.com. En attendant la suite, je vous souhaite le meilleur. Car le meilleur est à venir!

Un message de Thierry Janssen que je me fais le plaisir de relayer à l'approche de Noël dans ce billet. Il sera fugace...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin