Nicaragua. Campagne de soutien aux prisonniers politiques

Il y a actuellement 114 opposants en prison au Nicaragua, vivant dans des conditions inhumaines et sans cesse maltraités. La nourriture y est infecte et insuffisante. Et les autorités pénitentiaires ne leur fournissent pas les produits d’hygiène de base. C’est à leurs familles de tenter de leur fournir de quoi survivre. Or, ces familles sont souvent dans des conditions financières précaires.

SOS Nicaragua Europa appelle tous ceux et toutes celles qui se sentent concerné(e)s par le sort des prisonniers politiques de la dictature Ortega-Murillo, à les aider. Et ce, de trois façons :

1. Faire un don (en euros ou en dollars). L’argent récolté servira à acheter des vivres et de produits d’hygiène que des membres de leurs familles leur feront parvenir. Ce sont les deux principales organisations de soutien aux familles de prisonniers politiques, le « Comité Pro Liberación de Presas y Presos Políticos » (CPLPP) et l’ « Asociación de Familiares de Presos Políticos » (AFPP) qui se chargeront de distribuer les dons à ces familles.

Comment effectuer votre don ? Trois façons :

- par virement bancaire sur le compte IBAN NL34 ABNA 0629 480 478 ; bénéficiaire : « Lleca » ; communication : « Nicaragua Political Prisoner Fundraiser »

- par PayPal * ou par carte de crédit : aller sur https://www.paypal.com/donate/?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=DJVCV9ZUVH8NC&source=url

. Commencez par taper le montant de votre don. Si c’est, par exemple, 50 €, tapez, sans vous arrêter, 50,00. Puis choisir PayPal ou Carte Bancaire. Compléter ensuite les informations demandées

 

2. Écrire aux prisonniers. Envoyer un mail à nicaraguasinpresxs@gmail.com ou à sosnicaraguafrance@gmail.com avec le message que vous souhaitez leur faire parvenir. Vous pouvez le rédiger en français (SOS Nicaragua Europa se chargera de le traduire). Votre message sera retranscrit sur une carte postale spéciale « Solidarité » réalisée par l’artiste français Oré qui sera envoyée physiquement ou numériquement aux familles des prisonniers politiques.

 

3. Partager le plus possible cet appel à la solidarité (sur votre page Facebook ou autrement). Cela augmentera l’impact de la campagne de solidarité et cela rappellera la terrible réalité du régime au pouvoir au Nicaragua et la situation des prisonniers politiques. D'autant plus nécessaire que la presse semble s’en désintéresser.

Les prisonniers politiques du Nicaragua pourront-ils compter sur vous ?

Francis Toussaint

SOS Nicaragua – Belgique

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/nicaraguabelgica

(*) par PayPal, vous pouvez faire un don ponctuel mais aussi opter pour l’option « don mensuel ».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.