Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

4 Éditions

Billet de blog 2 janv. 2016

Que faire en 2016?

Voici l'an nouveau, voici le temps qui passe et nous emporte, à grandes enjambées, toujours pressé, pressé. C'est le moment des grandes résolutions...

Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A Chaumont © Gilles Walusinski

Voici l'an nouveau, voici le temps qui passe et nous emporte, à grandes enjambées, toujours pressé, pressé. C'est le moment des grandes résolutions. Cette année, c'est promis, j'arrête de me faire marcher dessus par mon chef se dit le monsieur au vieux pardessus rappé qui promène son chien ; cette année, je ne perdrais plus ma vie à la gagner se dit la caissière de la supérette, de service tous les dimanches ; cette année, on fait la révolution fin mai début juin, notons-le tout de suite dans nos agendas, se disent deux demoiselles et un jeune homme sur la place du marché. Cette année, on n'accepte plus que des gens dorment dehors, que des étrangers soient maltraités, que des enfants ne mangent pas à leur faim. Et tous de rêver sans trop y croire à un avenir qui ressemblerait à autre chose qu'à un long tunnel sombre et tortueux dont il n'est pas sûr qu'il ait un bout.

Quant au Président, il se sent un grand sage tout plein de responsabilités, telle le père très digne de tant de millions d'enfants à protéger : ses Françaises et ses Français à lui, si fragiles face à la dure réalité de la vie et aux méchants qui leur veulent tant de mal. Il est ému, il est fier de ses petits si courageux devant l'adversité. Cette année, c'est promis, il arrête de se teindre les cheveux pour ressembler pour de vrai au patriarche, guide de la nation. Peut-être se laissera-t-il aussi pousser la moustache.

Pour nous, donnons un coup de main aux rêveurs de bonne volonté du premier paragraphe dont nous partageons les belles résolutions. Convaincus du bienfait émancipateur de l'art quand il n'est pas à la solde des marchés financiers et des spéculateurs, écrivons, lisons, peignons, photographions, dansons, jouons de la musique et la comédie, pratiquons les arts du cirque et de la rue et tutti quanti. Diffusons, faisons largement connaître ce qui se fait ici et là, les nombreuses initiatives créatrices dont on n'entend jamais parler à la télé parce qu'elles ne rapportent pas des milliards. Des amis murmurent qu'ils le font déjà. Persistons, alors. Sinon, que restera-t-il de notre époque ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d'un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — Littérature
Éric Vuillard : « La narration politique, c’est de la mauvaise littérature »
Dans son dernier récit, « Une sortie honorable », l'écrivain aborde la guerre d’Indochine, largement reléguée dans la mémoire nationale, et le cadre politique et financier qui l’a soutenue. Entretien sur la politique, l’histoire et la littérature.
par Joseph Confavreux, Ellen Salvi et Lise Wajeman
Journal
« L’esprit critique » : autour des ouvrages d’Éric Vuillard, Joshua Cohen et Julia Deck
Notre émission culturelle hebdomadaire débat du récit « Une sortie honorable », d’Éric Vuillard, de celui intitulé « Les Nétanyahou », de Joshua Cohen et du roman « Monument national », de Julia Deck.
par Joseph Confavreux
Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Au sixième mois de leur prise du pouvoir, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc