Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

4 Éditions

Billet de blog 10 nov. 2018

Rentre, la nuit

Elle marche, elle tâte les angles des livres alourdissant son sac, une manière de se rassurer.

Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le vent roule les feuilles devant ses pas au ras du bitume crevé qu’elles raclent ; l’ombre de son corps les suit. Des feuilles jaunes, grandes comme des mains d’homme sèches, tombées de membres suppliciés qui n’appellent plus le ciel. Racines prises dans le goudron. Elle passe, vite : il est nuit. Elle sent l’étouffement des platanes lui comprimer la poitrine. Ils sont malades, c’est ce qu’ils écrivent en grandes lettres noires au pied des lampadaires : au secours. Géants rongés de l’intérieur, colosses de verre. Elle les entend tousser doucement là-haut.

Elle marche, elle tâte les angles des livres alourdissant son sac, une manière de se rassurer. Et toujours la même rue s’allonge. Voie de nuit et de platanes mourants ; le vent d’automne soulève les pans du manteau. Sur la chaussée glissent de rares bagnoles, masses sombres dans l’aveuglement des phares. La rue est en légère pente descendante. Ses talons donnent des coups secs décuplés par le silence. Ses clés cliquettent, elle les serre plus fort dans sa paume, autre manière de se rassurer. La rue n’a pas de fin, ni la rangée de platanes dessinant des arabesques hallucinées sur le trottoir qu’éclairent les lampadaires.

Elle se dit que ça ne finira pas. Les feuilles poussées par le vent, l’ombre de son corps qui s’avance, les platanes, les lampadaires, les portes fermées des immeubles s’alignant interminablement à sa droite. Aucun n’est le sien. Horrifiée, elle se dit ça y est, il fallait bien que ça m’arrive, à moi. Il fallait bien que ça m’arrive ce truc de tomber dans une métaphore. Je me suis laissée emporter par une métaphore. Je l’ai pas vue venir. Tout était comme d’habitude. Le kebab à la sortie du métro, les hommes assis sur les bancs et qui boivent à grand bruit autour de la place, le petit groupe de spectateurs s’attardant devant le théâtre, la longue façade massive et silencieuse de l’école, le rideau de fer de la librairie, le bar à vin dans l’angle (y avait-il encore de la lumière?) et puis j’ai tourné dans ma rue comme on tourne une page. C’est là qu’elle m’attendait, entre le traiteur italien et la pharmacie. Elle m'a prise dans son grand manteau d'ombre. Le vent roule les feuilles devant mes pas. Et j’écoute les cris des platanes se noyer dans la nuit.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Karl Laske, Marine Turchi et Sébastien Bourdon
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau