Contre la politique d'exclusion des populations roms de France

Je ne suis pas d'accord pour que cette politique systématique d'exclusion des Roms de France se fasse en mon nom, et je suis persuadée que vous êtes nombreux à ne pas l'accepter non plus.

Montreuil, août 2016 © Gilles Walusinski Montreuil, août 2016 © Gilles Walusinski

Chers amis, chères amies. 


Comme vous le savez peut-être, cela fait des mois que je suis particulièrement la situation de treize familles roms de Montreuil, qui ont été expulsées de leurs habitations en juillet 2016, sans aucun relogement et qui vivent à la rue ou provisoirement en hôtel social pendant quelques semaines avant de retrouver la rue. Nous avons tous constaté que cette situation n'est malheureusement pas exceptionnelle et que partout en France, les expulsions et destructions de bidonvilles et autres lieux de vie, mettent des centaines de gens à la rue, aggravant encore la situation de précarité que subissent les familles roms, interrompant la scolarité des enfants.
Je ne suis pas d'accord pour que cette politique systématique d'exclusion des Roms de France se fasse en mon nom, et je suis persuadée que vous êtes nombreux à ne pas l'accepter non plus.
C'est pourquoi j'ai lancé cette pétition (adressée au Ministre de l'Intérieur, au Premier Ministre et au Président de la République), afin que chacun d'entre nous puisse exprimer nettement son refus et alerter les autorités sur la situation dramatique que cette politique d'exclusion engendre pour les Roms de France, qui sont nos voisins, nos amis, nos proches.

 

Contre la politique d'exclusion des populations roms 

Devant la multiplication des évacuations et des destructions des bidonvilles et des lieux où vivent les populations roms de France en grande précarité.

Devant la détresse des familles roms, que les préfectures privent de leurs habitations sans les reloger, qui doivent quitter leurs lieux de vie, les communes où sont scolarisés leurs enfants et où elles ont tous leurs repères, sans savoir où aller.

Devant la politique d’État de persécution des Roms de France notamment quand ils sont étrangers, politique qui ne se lit pas toujours dans les textes mais s'éprouve systématiquement dans les faits.

Devant la romaphobie qui n'a malheureusement pas disparue depuis le Samudaripen, le génocide des Tsiganes par les nazis avec la complicité des autorités françaises pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui même se renforce aujourd'hui tant elle se sent soutenue par la politique d'exclusion et d'expulsion des populations roms conduite et assumée par les gouvernements successifs.


Nous, habitant.es de France, ne pouvons demeurer silencieux.ses.

Nous, ressortissant.es français.es, ne pouvons laisser s'accomplir l'innommable en notre nom.

Nous demandons l'arrêt immédiat des évacuations et destructions des bidonvilles, squats et tout autre lieux de vie, sans véritable relogement des expulsé.es.

Nous demandons la mise en place d'une réelle politique d'inclusion des populations roms de France, non pas seulement dans des proclamations d'intention sans suite, mais concrètement, dans les faits. 

 

Pour signer la pétition :

https://www.change.org/p/g%C3%A9rard-collomb-contre-la-politique-d-exclusion-des-populations-roms/fbog/403290776?recruiter=403290776&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.