Troy Davis

D'après certains juges américains, l'injection, devant femme et enfants, d'un poison mortel dans le corps d'un homme dont on n'est pas sûr de la culpabilité, serait un moyen efficace de faire avancer la justice.

D'après certains juges américains, l'injection, devant femme et enfants, d'un poison mortel dans le corps d'un homme dont on n'est pas sûr de la culpabilité, serait un moyen efficace de faire avancer la justice. Ces sages du vingt-et-unième siècle attendent sans doute de cette ordalie par chlorure de potassium, que le coupable douteux devenu victime certaine, leur envoie du ciel la preuve infaillible de son innocence.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.