Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

4 Éditions

Billet de blog 23 mai 2016

Le temps des chiens

Tandis que, méthodiquement, les profiteurs internationaux épaulés par la troïka dépècent le cadavre encore tiède de la Grèce, un printemps pourri verse sa chasse d'eau sur une France de plus en plus rance. Il pleut, il mouille, c'est la fête aux grenouilleurs de la course à l'échalote politicienne.

Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parisiens sous la pluie © Leblanc

Tandis que, méthodiquement, les profiteurs internationaux épaulés par la troïka dépècent le cadavre encore tiède de la Grèce, un printemps pourri verse sa chasse d'eau sur une France de plus en plus rance. Il pleut, il mouille, c'est la fête aux grenouilleurs de la course à l'échalote politicienne.

Puisqu'il y a contestation sociale, se disent les candidats à « l'alternance », puisque les médias montrent de dangereux "casseurs", c'est le moment de prouver aux braves gens que, telle la lessive qui lave plus blanc que blanc, on est le plus fasciste de tous les fascisants. L'un, au nom de chiottes, réclame la suppression des syndicats mal-pensants, l'autre marine veut interdire les manifestations, la troisième au racisme vieille Gaule voit un Africain en chaque Noir et déclare qu'à Gare du Nord on n'est plus chez soi. On a, depuis Sarkozy au moins, compris que le caquet politique ne s'élèverait plus au-dessus du niveau trumpien et des latrines d'une pseudo démocratie dégénérée en oligarchie démagogue. Au débat d'idées s'est substitué un plus buzzant concours de la plus grosse matraque.

Le tenant du titre primo-ministériel n'est pas en reste dans la grande ruée vers la dictature. Incapable d'agir sur le chômage ou de contrer la pauvreté qui gagne – mais le souhaite-t-il vraiment ? - notre mini caudillo se spécialise dans le maintien de l'ordre en remettant au goût du jour les prisonniers politiques. Non seulement Manuel Valls gouverne par 49-3, mais il prétend dire qui sera Français ou ne le sera pas, et, grâce à l'état d'urgence permanent, à la police alliée aux services secrets prompts à établir des notes aussi blanches que vides, décide qui sera enfermé ou bien libre, provisoirement. À quand les drones éliminant par frappes chirurgicales les ennemis intérieurs de la France, épargnant ainsi au personnel judiciaire l'engorgement des tribunaux ?

Il pleut, il mouille, sur des Nuits debout qui luttent pour ne pas se dissoudre dans le dégoût général. On se prépare pour la manifestation de jeudi. Le mouvement social, paraît-il, se durcit. Les braves gens, eux, préparent leur prochaines vacances au soleil de la Grèce, à moindre coût.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS