Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

4 Éditions

Billet de blog 31 mars 2016

Par ici la sortie!

Combien de coups de menton, encore, pour dissimuler le vide d'un pouvoir aux abois ?

Juliette Keating
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

cosinus © Christophe

Quel culot, ces quelques reculades pour freiner la colère. Mais les Français ont le pied qui chauffe et la semelle impatiente d'aller vivement s'appliquer sur les fesses très-serrées du premier ministre, pour envoyer valser tout ce qu'il représente. Que cette sinistre farce se termine enfin par la déculottée du caudillo !

Malgré des députés godillots, malgré des nouveaux ministres dont on achète l'honneur à pas cher, contre un brimborion de pouvoir et trois miettes de célébrité et de privilèges, malgré des médias aboyant en meute pour défendre leurs patrons, marchands de canons ou affairistes, la population s'agite sous les chaussettes cloutées des petits soldats de l'antisocial. Et la peur, soudain, se lit sur le visage de ceux qui voulaient s'en servir comme d'une arme paralysante pour mieux dominer un peuple endormi.

Combien d'annonces d'attentats déjoués pour camoufler les coups de matraques sur le dos des lycéens, les gaz lacrymogènes, les tirs de flashball et les agissements quotidiens de ces voyous de baqueux qui seront désormais, sur décision du ministre de l'Intérieur, équipés de fusils qui tueront nos jeunes pacifiques plus aisément que les rustiques bâtons télescopiques ? Combien de « nous-sommes-en-guerre » pour étouffer les plaintes de millions de chômeurs ? Combien de prétendus « Molenbeek » pour dresser les gens les uns contre les autres ? Combien de coups de menton, encore, pour dissimuler le vide d'un pouvoir aux abois ?

Las, l'état d'urgence ne sera pas constitutionnalisé. Ni la honteuse déchéance de nationalité. Il est à craindre que cette saloperie de loi sur le travail rentrera penaude dans le tiroir du MEDEF d'où Valls l'a fièrement tirée pour complaire à son copain Gattaz. Le petit chef du gouvernement croyait, sans doute, à sa toute puissance magique comme à l'apathie d'une opinion publique traumatisée par les crimes terroristes. Nous l'aurons déçu, nous les archaïques accrochés à nos zakisocios qui empêchent la belle modernité néolibérale d'instaurer les réformes nécessaires à exploitation totale des travailleurs. On s'en remettra, lui pas. Il ne peut aller plus loin dans la crispation de mâchoires et le froncement de sourcils. Et dans le grand coup de pied au cul qu'il a tant cherché à recevoir, mettons-y tout le cœur et la compétence d'un peuple qui ne peut plus supporter les trahisons et la morgue de ceux qui, au nom de tous, n'agissent par la force que pour favoriser les intérêts de quelques uns, pour la liberté des exploiteurs décomplexés. Par ici la sortie!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous