Non au licenciement de Redouane Ikil !

Redouane Ikil vient de recevoir sa lettre de licenciement. Innocenté par la Justice, la direction de la Poste a donc bien décidé de le condamner, en motivant sa décision sur la base des motifs indignes utilisés par l'accusation mais défaits lors de l'audience. On reproche à nouveau à Redouane de ne pas avoir signifié à sa hiérarchie qu'il était sous la menace de ceux qui allaient commettre les braquages, situation dans laquelle ont été également deux autres employés, qui n'ont légitimement pas été inquiétés. Seul Redouane s'est vu accuser à tord, refuser la présomption d'innocence et emprisonner 3 ans pour rien. Cet acharnement doit cesser ! 

La Justice a évité la honte en innocentant Redouane. Cette décision de licenciement est une honte pour la direction de la Poste. Contre cette double peine et l'arbitraire de cette mesure, nous appelons toutes et tous les défenseurs des droits humains et des salariés à se joindre à notre appel et à participer à un Rassemblement le 28 septembre à 14 heures devant la Poste des Minimes (167 avenue des Minimes, métro barrière de Paris).

 

Ensemble, exigeons Justice et Réparation pour Redouane Ikil !

 

Signataires: Collectif Liberté et Justice pour Redouane Ikil, SUD PTT 31, SUD PTT 64, SUD RAIL 31, FSU 31, ATTAC 31, NPA 31, PIR 31, Ensemble 31, PG 31

Signez l'appel !  -> https://blogs.mediapart.fr/justice-pour-redouane-ikil/blog/140917/la-poste-doit-reintegrer-redouane-ikil

Un article sur Redouane "acquitté donc licencié": https://www.mediapart.fr/journal/france/200917/redouane-ikil-acquitte-donc-licencie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.