Kamel DAOUDI
Programmeur indépendant
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juin 2018

Excusez-nous | Les Casseurs

Excusez-nous pour le McDo, on n'a pas fait exprès:  vous chantiez "Ca va péter!", on croyait que c'était vrai!  On s'est dit qu'on testerait la résistance des très  belles vitrines, et pour ce faire on s'est dit qu'on les pèterait,  en plus on était naïfs, on s'était pas dit  finalement qu'il y en aurait que ça embêterait!

Kamel DAOUDI
Programmeur indépendant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Excusez-nous ☆☆☆ Les casseurs © Les Casseurs

Excusez-nous | Les Casseurs

Intro :

Ceci n'est pas une activité révolutionnaire! Personne ne peut croire qu'en une vitrine de McDo on fait une activité révolutionnaire! " 


Couplet 1: 
Excusez-nous pour le McDo, on n'a pas fait exprès: 
vous chantiez "Ca va péter!", on croyait que c'était vrai! 
On s'est dit qu'on testerait la résistance des très 
belles vitrines, et pour ce faire on s'est dit qu'on les pèterait, 
en plus on était naïfs, on s'était pas dit 
finalement qu'il y en aurait que ça embêterait! 
Comme leur produits nous effraient, leurs produits nous excèdent, 
on s'est tôt dit qu'un jour ils en feraient les frais, 
qu'ils regretteraient de nous être très 
antipathiques quand ils comprendraient que le 1er mai 
on n'est pas venus pour becqueter, mais plutôt pour péter 
et les laisser hébétés, que c'est ce qu'on aimait, 
qu'on trouvait frais que nos méfaits les effraient 
et les frais qu'ils devraient payer nous amusent il est vrai, 
après les faits nous on était refaits, 
vous sur BFM déploriez nos excès! 
[Wouh!] C'est vrai que c'est fou 
à quel point les faux tout le monde sait que c'est vous, 
à quel point de vous tout vrai re-frè se fout, 
pour vous vouer de la haine on se dévoue, 
on est au rendez-vous chaque fois, 
chaque manif on fout le dawa 
pour que ça vaille le coup, ma foi, 
car vous êtes tout mous, ça se voit 
à vos slogans usés nous laissant médusés, 
vus et revus, c'est qu'ils ont leur place au musée, 
nous lassant, et tu sais que sans vouloir abuser 
on va devoir s'amuser: dégagez-nous la voie! 
Vous êtes au bout du rouleau, retournez plutôt au boulot, 
vous n'avez rien dans le ciboulot, donc épargnez-vous la voix, 
arrêtez de vous entêter à répéter vos chants pétés 
en hiver comme en été, vous êtes aussi morts qu'Oussama! 
Pré-refrain: 
Au délégué de la CGT, à Jean-Luc Mélenchon, 
à Jean-Pierre Mercier, Emmanuel Macron, 
à Benoît Hamon, tout ce tas de gros cons 
qui en gros ont pris le parti des patrons, 
des McDos et des banques, nous font l'affront 
d'aider les condés à nous serrer, nous font la leçon, 
Martinez omet hélas qu'on est de grands garçons, 
craint qu'on s'empare de son jouet, qu'il perde un pacson! 
Refrain: 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser [BOUH!] 
et à se faire nasser après-coup, 
ça c'est, d'après vous, assez 
pour seconder les condés les aider à nous tabasser! [HOU!] 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser, 
pour le coup on pourra se passer de vous, 
quand toute trace de la casse aura été effacée, 
vous chanterez "Ca va péter!", c'est pour ça qu'on en a après vous! 
Couplet 2: 
Excusez-nous pour le McDo, on le trouvait pas beau, 
on voulait le redécorer, améliorer le tableau, 
c'était pas de pot, on n'avait pas d'escabeau, 
on a hélas bossé avec pierres et marteaux, 
on a fait avec ce qu'on avait là, gros, 
on savait pas que ça énerverait la police, 
hélas on l'a soulée, au sujet de l'art nos 
goûts sont différents et pour qu'ils apprécient c'est pas propice! 
C'est là le problème! Un, deux, trois, ho hisse! Et le McDo cède, 
la foule complice, nous acclame [Oôôôh!], aime, 
et ça la police n'aime pas: ça l'obsède, 
qu'il y ait des gens dans les manifs qui ne soient pas soce-dems, 
qui s'il s'agit d'être passifs ne comprennent pas trop le thème, 
ne sont pas trop faibles comme vous, pas trop zen, 
ont moins d'embonpoint que vous au niveau de l'abdomen, 
ont de la hargne, gros, viennent réagir, 
pas dire des mots à tire-larigot sans jamais agir, 
défiler en gueulant, je voudrias pas dire 
mais il faudra mieux pour décloisonner l'avenir! 
Le tableau n'est donc pas assez sombre pour foncer le noircir? 
Y'a des S.O de CGT/FO, faut se les farcir! 
Quand je les vois venir, j'ai envie soit de rire, 
soit de tirer dans le tas, qu'ils puissent mourir en martyrs! 
Estimez-vous chanceux qu'on tolère pourtant ces gens, ceux qu'on 
voit peu combattre, je constate que les ex-soixante-huitards sont devenus des vieux cons! 
Une chance qu'on brise des vitrines, pas de gueules, 
qu'y priment joie et fun, qu'on n'élève pas le ton, 
qu'on amène des lunettes de piscine, pas des guns, 
pas de victime car des jeunes voudraient, hélas peut-on? 
Pré-refrain: 
Au délégué de la CGT, à Jean-Luc Mélenchon, 
à Jean-Pierre Mercier, Emmanuel Macron, 
à Benoît Hamon, tout ce tas de gros cons 
qui en gros ont pris le parti des patrons, 
des McDos et des banques, nous font l'affront 
d'aider les condés à nous serrer, nous font la leçon, 
Martinez omet hélas qu'on est de grands garçons, 
craint qu'on s'empare de son jouet, qu'il perde un pacson! 
Refrain: 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser [BOUH!] 
et à se faire nasser après-coup, 
ça c'est, d'après vous, assez 
pour seconder les condés les aider à nous tabasser! [HOU!] 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser, 
pour le coup on pourra se passer de vous, 
quand toute trace de la casse aura été effacée, 
vous chanterez "Ca va péter!", c'est pour ça qu'on en a après vous! 
Couplet 3: 
Excusez-nous pour le McDo, on l'avait pas vu, 
il a surgi de nulle part d'un côté de la rue, 
on a dû tous perdre l'équilibre et, vois-tu, 
se rattraper sur les vitrines, hélas on aurait pas dû: 
les vitrines cédèrent, laissèrent passer de l'air, 
le clients eurent froid, c'est clair, faire pire on aurait pas pu! 
Des mecs mirent, pour les réchauffer, le feu, mais les pompiers l'éteignirent, 
j'ai ouï dire que ça n'aurait pas plu! 
Nous, on pensait bien faire, faire du lien, frère, 
en le disant je suis sincère, vos commentaires m'éreintèrent! 
Vous entendre intervenir à France Inter, et pas un se taire, relève donc de l'abus! 
Vos bouches sont des sphincters d'où ne sortent que d'interminables merdes comme pour Badinter, 
certes on a commis des impairs, mais on fera sans la leçon d'un père -d'autant qu'il ne s'est pas vu-! 
Pré-refrain: 
Au délégué de la CGT, à Jean-Luc Mélenchon, 
à Jean-Pierre Mercier, Emmanuel Macron, 
à Benoît Hamon, tout ce tas de gros cons 
qui en gros ont pris le parti des patrons, 
des McDos et des banques, nous font l'affront 
d'aider les condés à nous serrer, nous font la leçon, 
Martinez omet hélas qu'on est de grands garçons, 
craint qu'on s'empare de son jouet, qu'il perde un pacson! 
Refrain: 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser [BOUH!] 
et à se faire nasser après-coup, 
ça c'est, d'après vous, assez 
pour seconder les condés les aider à nous tabasser! [HOU!] 
Laissez-nous passer, 
nous on voudrait tout casser, 
tout, quitte à vous froisser, 
pour le coup on pourra se passer de vous, 
quand toute trace de la casse aura été effacée, 
vous chanterez "Ca va péter!", c'est pour ça qu'on en a après vous!

crédits

paru le 23 juin 2018 
Paroles: Les Casseurs 
Musique: L'1consolable 
Choeurs: Les Casseurs 
Mixé par L'1consolable @ Paris. 
Illustration: Sylvain Bec.

licence

tous droits réservés

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous