Kamel DAOUDI

Programmeur indépendant

Aurillac (Cantal) - France

Sa biographie
Né le 3 août 1974 à Sedrata (Algérie). Marié, 4 enfants.
Son blog
51 abonnés Assigné à Résistance
Voir tous
  • Pohérésie vagabonde

    Par
    Manger une omelette et écouter du Lordon ne font pas bon ménage. Cela m'a conduit à cette indigestion. Je vous laisse juges et procureurs.
  • Entretien avec lundimatin suite à l'attroupement de GI devant mon domicile

    Par
    Samedi 31 août, aux alentours de midi, j’étais chez moi et j’ai entendu des gens crier. Interpellé par le bruit dans un quartier habituellement calme, je me suis rapproché de la fenêtre. J’ai alors pu entendre que l’on scandait mon nom.
  • Reto(u)rs volontaires ou la ruse tortueuse de l’OFII

    Par
    J’ai lu quelques articles, et cela a bien suffi, sur les retours volontaires des migrants vers leur pays de naissance, moyennant des soi-disant primes d’installation pouvant aller jusqu’à 5000 euros. Il existe même un site internet avec des vidéos explicatives...
  • Mea culpa, mea maxima culpa

    Par
    « Si vous vous êtes mal comporté repentez-vous, faites amende honorable et promettez de mieux vous comporter la fois prochaine. Ne ressassez pas vos erreurs. Se traîner dans la boue n'a jamais été le meilleur moyen de se nettoyer ».  - Aldous Huxley, Brave New World
  • Spleen, l’ancien : histoire naturelle…

    Par
    Je reviens à vélo vers le Squat Hôtel, qui me sert de domicile forcé : d’antre où cacher ma misère comme le déclame si bien ce proverbe arabe venu du fond des âges.
Voir tous
  • le 4 octobre 2018

    #guillotintamare

    Par
    Le 4 octobre 2018, je suis convoqué au tribunal correctionnel de Saintes pour m'expliquer sur - un retard de 30 minutes au dernier de mes 3 pointages quotidiens à la gendarmerie de Saint-Jean-d'Angély - un retard de 30 minutes au couvre-feu auquel je suis astreint toutes les nuits de 21 h à 7 h du matin.
  • le 5 juin 2018

    Cyclo2018 - Événement festif

    Par
    Vous avez une occasion en or de soutenir Kamel Daoudi, assigné à résidence depuis 10 ans par le Ministère de l'Intérieur. Séparé de sa femme et de leurs quatre enfants depuis le 27 novembre 2016 par une décision inique du Ministère de l'Intérieur. Cela ne vous coûtera rien... juste un peu de sueur.