Kamel DAOUDI
Programmeur indépendant
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 janv. 2020

La numérisation de nos vies.

Chaque jour qui passe nous nous habituons un peu plus au débordement de notre vie privée par ce monde parallèle que constitue notre identité numérique. Nos individualités convergent inexorablement vers des identités profilées par des algorithmes.

Kamel DAOUDI
Programmeur indépendant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chaque jour qui passe nous nous habituons un peu plus au débordement de notre vie privée par ce monde parallèle que constitue notre identité numérique. Nos individualités convergent inexorablement vers des identités profilées par des algorithmes. Nous tissons nous-même le cocon de fibres numériques qui nous serre, nous enserre, lacère notre humanité avec les aiguilles que dirigent nos doigts, interfaces de la digitalisation de nos esprits.

Nos rythmes circadiens se synchronisent avec le temps atomique effilé tel un sabre, de l’horloge numérique qui nous happe chaque seconde un peu plus.

Le flux chuintant et ronflant d’une quelconque ventilation mécanique contrôlée est le rare rappel à ce monde réel qui s’écoule indolemment.

Les yeux clignent au rythme du curseur qui attend nonchalamment que de nouveaux caractères s’affichent pour combler les maux de notre solitude par des mots nous reliant avec nos interlocuteurs, nos interlocutrices ; celles et ceux susceptibles d’intercepter ces bribes de la pensée que les images défilant par itérations successives n’auraient pas subjuguées.

Ce sont encore ces quelques éclairs qui lézardent les armures métalliques de nos chrysalides robotiques qui font jaillir de nos pupilles le feu sacré de nos prodigues bienveillances.

Que deviendrons-nous quand tout aura été calculé, quand tout aura été paramétré, quand tout aura été mis en équation ? De simples êtres supercalculables entièrement prévisibles ? De minuscules planétésimaux semblant décrire des mouvements browniens, en réalité programmables ? Le simple écart infinitésimal de nos trajectoires déterminées sera-t-il loué ou admonesté comme une rébellion à l’ordre établi par les nouvelles divinités de silicium faisant défiler des myriades de zéros et de uns comme les chaînes des galériens naviguant sans cible, insensibles à la moindre petite brise ou violente bourrasque, le cœur tanné par les embruns, les yeux hagards contemplant la brume de leurs funestes destins ?

Insecte évoluant sur un écran LCD (photo personnelle)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat