Chronique #3 : Derrière les barreaux

Si vous suivez ce que je fais régulièrement, vous savez que j’ai un petit faible pour les questions autour de la condamnation et de la prison… Je ne peux donc pas vous cacher que la récente condamnation de Nicolas Sarkozy m’a beaucoup inspirée. Un rap en 16 mesures, toujours confiné depuis chez moi, pour cette occasion.

Les chroniques de Kartõ #3 - Derrière les barreaux © Kartõ di Crømo

Dans mes rêves les plus fous je n’y aurais pas songé,
Qu’un jour on pourrait voir le roi Nico flancher.
L’homme aux talonnettes est tombé du piédestal,
Aujourd’hui condamné demain peut-être en cavale.
A l’époque, il voulait tout nettoyer au karcher,
Il disait : « pas d’aménagement pour les peines sévères ».
L’injustice et l’impunité arriveront à leur terme,
Le jour où même un président fera de la prison ferme.
Les prisons sont d’ailleurs remplies de petits délits,
Alors que les vols des plus riches sont oubliés, impunis.
Nous voilà isolés, confinés dans nos cages à lapins,
Pendant qu’ils s’organisent en meute dans des dîners clandestins.
Bien attaché à leur fonction les phallocrates au pouvoir,
Font des procès à une actrice pour un cul nu au Césars.
Pour l’instant sans cérémonie j’avoue ma joie tout haut,
A l’idée qu’un jour on puisse voir Nico derrière les barreaux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.