Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

156 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juil. 2013

Répulsion ( et comment s'en débarrasser... )

Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dimanche 7 juillet 2013, observé sur fil du beau billet sur l'oubli et le monde de F.Bonnet, la pernicieuse fonction déconseiller/repli/ en activité: affligeant ! car un(e) abonné(e) et peu importe ce qu'il/elle raconte ( de + de - contestable que d'autres sur le fil ), est ostracisé(e). Ce repli, cette censure par la vox populi,  fait naître un dégoût profond; il s'agit là d'une fonction qui devrait nous saisir de répulsion !

Commentaire éclairant copié/collé:

08/07/2013, 16:34 | Par Luc Rigal en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_le 08/07/2013 à 12:08          

Au contraire, laisser passer le temps équivaut à entériner une formule dont manifestement les auteurs jugent mal des conséquences !

Pourquoi adopter les principes de l’interdiction (le pliage : l’interdiction d’affichage décidée anonymement) et de l’annotation négative (le déconseil : sanction scolaire du commentaire, accentuée encore par un possible pliage dans un second temps) ?

Avec un peu de réflexion — et une touche de recul vis-à-vis des impératifs commerciaux que les entreprises grandissantes ne manquent jamais de croire devoir privilégier —, on peut enrichir le domaine des commentaires sans imposer une sélection des participants.

. La mise au ban des « mauvais commentaires ».

Elle est inutile si le lecteur peut visualiser immédiatement sur quel plan d’intérêt se situe le commentaire.

. La dépréciation des commentaires.

Elle donne un semblant de polémique en infantilisant le lecteur, qui finit par préférer le jeu de la bataille navale à l’examen des idées et à la relance des échanges.

Dans ces deux cas, les objectifs participatifs de MDP sont minimisés, sous le prétexte d’une offre commerciale accrue.

Je crois qu’une évolution favorable du système des commentaires, promulguant la diversité des intervenants et favorisant une culture de la participation, n’est possible qu’en reconsidérant la fonction de recommandation. C’est en effet en s’attachant à développer sa valeur d’annotation indicative des débats, et non en lui accolant toute une usine à gaz de sanctions, que ce simple clic peut promouvoir une nouvelle perspective de coopération des lecteurs. C’est envisageable simplement, en diversifiant l’offre d’annotation. Au lieu d’un sommaire, et finalement obscur, « recommander » on pourrait avoir au moins deux occurences participatives. Chacune d’elle orienterait le lecteur vers le type d’appréciation qu’il entend privilégier lui-même à la lecture des avis, ce choix rendrait aussi plus compliqué aux participants obsédés d’affrontements de n’utiliser cette fonction qu’en tant qu’arme de combat vis-à-vis de leurs interlocuteurs. Imaginons, par exemple, de remplacer « recommander » par « intéressant » et « pour dialogue » ou « à suivre ». On obtiendrait immédiatement deux voies d’accès à l’annotation au lieu d’une, imprécise, et la possibilité de cocher les deux ensemble permettrait de définir encore mieux les diverses formes d’intérêt accordées au commentaire. « Intéressant » s’appliquerait plus favorablement à la proposition constructive des idées manifestées, « pour dialogue » ou « à suivre » indiquerait l’avantage à poursuivre un échange avec l’auteur du commentaire, quelque soit son contenu. Cocher les deux reviendrait non seulement à recommander la lecture de son contenu, mais aussi la valeur d’échange présentée. Dès lors, les fonctions sélectives de « pliage » et de « déconseil » deviendraient inutiles, leur présence justifiée par le « trollisme » n’aurait plus lieu d’être puisqu’il suffirait de lire les annotations pour se diriger parmi les commentaires sans avoir — pour ceux qui le souhaitent — à en parcourir les expressions. La partie commentaires, en démultipliant ses formes d’appréciation, démultiplierait aussi le savoir échanger. MDP augmenterait sa capacité d’incitation participative.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)

La sélection du Club

Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse