Kaze Tachinu

« Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre ! » ( Le Cimetière marin ) Château Kînz, Zink Tchâ Eau, Château Zînk ...

Sa biographie
Le Cimetière marin ( en trois strophes ) Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée O récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux ! Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir ! Quand sur l'abîme un soleil se repose, Ouvrages purs d'une éternelle cause, Le temps scintille et le songe est savoir. Stable trésor, temple simple à Minerve, Masse de calme, et visible réserve, Eau sourcilleuse, Oeil qui gardes en toi Tant de sommeil sous une voile de flamme, O mon silence! . . . Édifice dans l'âme, Mais comble d'or aux mille tuiles, Toit! *************************************** Paul Valery
Son blog
69 abonnés Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre !
Voir tous
  • «Chut... Tais-toi» neuvième nouvelle de Tricia Natho

    Par
    Tricia, en une mise en abyme des pères jusqu’au pire, explore le secret jamais vraiment levé de la mère. « Un ballon, lâché par une petite fille, a traversé le ciel. Puis a disparu. Ce ballon-là, bleu comme le ciel, j’aurais aimé le tenir fermement dans ma main, pour qu’il ne s’envole pas. Jamais. » « J'ai réinventé ton histoire », écrit la narratrice...
  • «Oraison funèbre», huitième nouvelle de Tricia Natho

    Par
    « Mort où est ta victoire ? » Dans le cloaque. Cette nouvelle (la 8ème de Tricia Natho) aborde le sujet de la vieillesse, de l’agonie, de la pourriture, de la mort. Les liens serrés et mortifères avec la mère. La jalousie. La dépendance. Et la Jouissance, provocante et assez inconcevable, à la fin.
  • SPARTACUS *** Rebecca *** Misery *** à suivre ...

    Par
    Livres aimés, lus (avant ou après) et adaptés au cinéma ; plus grande est la liberté de création prise par rapport aux oeuvres écrites, plus les films seront réussis ; par exemple l’excellent Ripley de Patricia Highsmith ( à venir sur le fil...) deviendra en 1960 le beau « Plein Soleil » film français de René Clément, en 1999 : «The Talented Mr. Ripley » film américain avec un Matt Damon sidérant.
  • « Fin de jour » septième nouvelle de Tricia Natho

    Par
    Publiée ce 7 novembre, six mois après la mort de Tricia, septième de son recueil, une nouvelle crue et cruelle, de violence et de viol, de mer et de mort.
  • Poste Restante ...

    Par
    enveloppe-timbree-vierge
    « A toute jambes, Facteur, chez L’ / Éditeur de la décadence, 
/ Léon Vanier, Quai Saint-Michel
 / Dix-neuf, gambade, cours et danse ! » / Mallarmé
 ( carte postale, adresse au facteur ** )