Kaze Tachinu

« Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre ! » ( Le Cimetière marin ) Château Kînz, Zink Tchâ Eau, Château Zînk ...

Sa biographie
Le Cimetière marin ( en trois strophes ) Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée O récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux ! Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir ! Quand sur l'abîme un soleil se repose, Ouvrages purs d'une éternelle cause, Le temps scintille et le songe est savoir. Stable trésor, temple simple à Minerve, Masse de calme, et visible réserve, Eau sourcilleuse, Oeil qui gardes en toi Tant de sommeil sous une voile de flamme, O mon silence! . . . Édifice dans l'âme, Mais comble d'or aux mille tuiles, Toit! *************************************** Paul Valery
Voir tous
  • Joseph Conrad « Le sortilège malais »

    Par
    « Dans ce son faible et spectral  vivent [...] le souffle puissant des vents de la mer et le murmure d’un mystérieux sortilège, le chuchotement de la vaste mer, qui dut atteindre, on ne sait comment mon berceau dans les terres intérieures ...» ( Joseph Conrad, Souvenirs personnels )
  • OUTRE NOIR

    Par
    Au seul souci de voyager OUTRE une Inde splendide et trouble - Ce salut soit le messager Du TEMPS, cap que ta poupe double ...
  • GRADIVA

    Par
  • « My KINGDOM for a HORSE »

    Par
    Le cheval / Mes durs rêves formels sauront te chevaucher, / Mon destin au char d’or sera ton beau cocher / Qui pour rênes tiendra tendus à frénésie, / Mes vers, les parangons de toute poésie. / Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire, ou Cortège d’Orphée, 1911
  • L'indici bleu ( roman à suivre de Tricia Natho )

    Par
    Tricia Natho m'a fait parvenir son texte « L’INDICIBLE » que je publie sur mon blog, pour elle. Le fil est ouvert et bien que n'étant plus abonnée à MDP, elle lira tous les commentaires... Si elle souhaite répondre, je transmettrai ses réponses sur le fil. D'autre part, son texte n'étant pas fini, je le complèterai de ce qu'elle m'enverra... Le BLEU et le NOIR sont de moi.