Kaze Tachinu

« Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre ! » ( Le Cimetière marin ) Château Kînz, Zink Tchâ Eau, Château Zînk ...

Sa biographie
Le Cimetière marin ( en trois strophes ) Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée O récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux ! Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir ! Quand sur l'abîme un soleil se repose, Ouvrages purs d'une éternelle cause, Le temps scintille et le songe est savoir. Stable trésor, temple simple à Minerve, Masse de calme, et visible réserve, Eau sourcilleuse, Oeil qui gardes en toi Tant de sommeil sous une voile de flamme, O mon silence! . . . Édifice dans l'âme, Mais comble d'or aux mille tuiles, Toit! *************************************** Paul Valery
Son blog
63 abonnés Le vent se lève ! ... Il faut tenter de vivre !
Voir tous
  • Ciels de fable ...

    Par
    « Avez-vous vu le tamanoir ? Ciel bleu, ciel gris, ciel blanc, ciel noir »
  • « La séance », nouvelle de Tricia Natho

    Par
    Première des nouvelles d'un recueil titré « Effractions » que m'a confié Tricia ; elle serait heureuse de les savoir lues sur Médiapart où elle comptait beaucoup d'amis. Recueil posthume & vivant. Je les ferai paraître sur mon blog dans l'ordre qu'elle a choisi ; pour celles qu'elle avait déjà publiées, je mentionnerai simplement leur titre lorsqu'il apparaît. Le fil demeurera ouvert...
  • «  Mais COMBLE d’or aux MILLE tuiles, TOI ! »

    Par
    Stable trésor, temple simple à Minerve, Masse de calme, et visible réserve, Eau sourcilleuse, œil qui gardes en toi Tant de sommeil sous un voile de flamme, Ô mon silence... ! Édifice dans l’âme, Mais comble d’or aux mille tuiles, Toit ! ( Paul Valéry, Le Cimetière marin )
  • VOYAGE à Cythère ... la Cérémonie des adieux à TRICIA

    Par
    «  Ô ma plus que soeur VIENS ! » ( Marceline Desbordes-Valmore, Le Mal du Pays )
  • Pour un tombeau de Tricia (14 février 1954 † 7 mai 2019)

    Par
    L'invitation au voyage - Mon enfant, ma soeur, Songe à la douceur D’aller là-bas vivre ensemble! Aimer à loisir, Aimer et mourir Au pays qui te ressemble! Les soleils mouillés De ces ciels brouillés Pour mon esprit ont les charmes Si mystérieux De tes traîtres yeux, Brillant à travers leurs larmes. Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.