Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

156 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 juil. 2012

Avignon 2012: Sarah Bernhardt

Kaze Tachinu
«Le vent se lève!...Il faut tenter de vivre » Le Cimetière marin ( Paul Valéry ), 風立ちぬ, Kaze Tachinu, Château Kînz, Chateau Zînk, Zink Tchâ Eau, mf ...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                       Sarah Bernhardt  par Nadar

Vu à Avignon, en fin de festival off, ce dialogue ensorcelant entre Sarah Bernhardt et son serviteur:

Titre de la pièce: Sarah et le cri de la langouste *

La scène est à  Belle-île-en-mer ( hors-champ)  d'où le titre à la langouste...

Sur scène et de part et d'autre, haut dressées ( comme sur échasses ) des formes de  mannequins-fantômes en carton pâte ( ou bois )

à masques de théâtre blancs.

Maria Naudin qui incarne Sarah " au crépuscule de sa vie " ( dit le prospectus) nous captive immédiatement.

 Elle nous regarde de ses beaux yeux d'eau ( bleus ou verts ) et nous entraîne dans son sillage, à tous ses âges.

Son beau visage est émouvant, vivant, expressif, on est captifs !

Opéra, grands airs et grands textes (  brefs extraits ) la tragédienne racinienne nous revient.

Elle regarde plus loin que nous, elle cherche à voir le soleil et redoute qu'il s'éteigne, - j'ai eu envie de me retourner

pour voir ce qu'elle voyait  tant c'était vrai -! Et elle convoque ses spectres ( comme on allume des contre-feux, des contre-fin )

comme elle appelle impérieusement à longueur de nuit d'insomnie Pitou son scribe et serviteur aimant et contraint.

Il jouera pour elle, sera sa mère, son mari tant aimé, Oscar Wilde !

On est pris alternativement entre émotion, la mère qui abandonne -j'ai 11 ans, la mort qui menace, la boiterie, la vieillesse,

et rire, Sylvain Savard en Pitou, en Oscar, en religieuse, en amant, Elle: - quel âge j'ai ?Je te donne un indice;

 je n'ai pas connu Louis XIV  ( et là on éclate de rire !), en mère.

A la fin la comédienne seule est éclairée, étoile qu'elle est redevenue ( comme elle l'a été ) et la pièce s'arrête comme en suspens.

Sylvain Savard s'est redressé en force. Maria Naudin ira jusqu'à boiter après les rappels...

Un spectacle assez époustouflant ( vu au théâtre du Balcon le mardi 24  juillet 2012 à 19h.)

auteur John Murrell, adaptation Georges Wilson, mise en scène et scénographie Christian Brendel

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier