Vous avez dit: " Wahhabisme "?!?!

"la notion de la vérité s'est tellement abaissée que si vous dites la vérité on vous accuse de vouloir étonner ou scandaliser."  Jouhandeau

 

Bien que je sois athée, et en aucun cas je souhaiterais défendre une religion ou une autre, je suis frappé par l'ignorance de l'islam de la part de beaucoup de personnes.

Je ne parle pas de l'idéologie ou du fondement de cette religion qui est tout aussi intéressante ( avec ses bons et mauvais côtés) qu'une autre. 

Ce qui est impératif, si on voudrait parler d'une religion, est de comprendre son histoire et surtout sa réalité aujourd'hui. 

Certaines personnes dans mediapart ou même dans les médias habituels parle de l'islam en général en se basent sur ce qui se passe en Arabie saoudite par exemple !!

Pour moi, si on doit parler de l'islam, en bien ou en mal, il est impératif de connaître les branches de cette religion qui sont diverses et variées, et surtout très différentes. 

Je serais tenté de donner une idée sur la différence entre chiites et sunnites ( mais la majorité entre vous la connaissent déjà), ou expliquer la philosophie des alaouites, des druzes, des ismaélites... Cela risque d'être long, et chaque branche mérite au moins un billet à part. 

Mais les exemples cités souvent sont les pays du golfe et essentiellement l'Arabie saoudite qui n'appliquent pas la loi islamique mais la loi Wahhabite! 

Le Wahhabisme est une Secte de l'islam développée au milieu du 18 ieme siècle dans le désert d'Arabie par "Mohamad Ben Abdel Wahhab" (1703-1792); rejeté par son tribu, il a proposé sa doctrine extrémiste au chef d'un autre tribu (famille Saoud) qui l'a adopté. 

Il s'agit d'une vision fondamentaliste et rigoriste de l'islam qui considère que cette religion n'est pas applicable sauf si elle ramené à sa forme originelle! Cette vision est inspirée en grande partie par un "théologien" qui s'appelle Ibn Taymiah (1263-1328)  

Ce dernier est de branche Hanbalite, et d'origine Kurde. Sa devise, toujours d'actualité, "le refus de toute innovation dans les pratiques de l'islam"! Il est mort à Damas dans une prison où il a été condamné, entre autres, pour "incitation à la haine". Et la Fatwa la plus connu et contestée est celle qui "légalise" une sorte de génocide contre les minorités religieuses comme les Alaouites, les Druzes, les ismaélites entre autres " tuez leurs hommes, prenez leurs biens, et réduisez leurs femmes et enfants à l'esclavage". Mais aussi une agressivité envers les soufis ( spiritualisme sunnite), considérés comme hérétiques, et beaucoup de critiques violentes envers les chiites. 

Les applications et les lectures des textes sacrées, selon les Wahhabites, sont Littérales, et toute interprétation spirituelle est refusée ( ce qui est loin de l'esprit de "l'autre" islam basé sur un développement de la société comme nous l'avons vu durant l'histoire). C'est pour cela les wahhabites rejettent tous les autres courants de l'islam qui ne suivent pas a la lettre leurs dogmes et leurs rituels primitifs. Ils n'acceptent pas les saints, les lieux de cultes en dehors de leurs mosquées, et encore moins une évolution spirituelle de l'individu ou de la société ce qui explique leurs pratiques envers les femmes par exemple. Leur problème n'est pas d'exister, mais c'est leur volonté de détruire tout ce qui ne leur semble loin de cette idéologie

Les wahhabites ont été réprimés par les ottomans plusieurs fois à cause de leur pillage et agression des villes saintes comme la Mecque ou Karbaala. Ils ont été, le long de leur courte histoire, condamnés par la majorité des Oulamas ( penseurs) sunnites et chiites.

L'arrivée des anglais (ensuite les américains) a changé leur situation puisqu'ils ont été l'outil parfait pour lutter contre l'ennemi commun; l'Empire Ottoman.

Rapidement, Ils ont bénéficié de l'aide matériel de ces pays pour combattre les autres tribus et mettre la main sur toute l'Arabie en imposant leur vision. On parle d'une barbarie qui dépasse même celle de leurs descendants ( Daech), au point où, pour répandre la peur, ils tuaient fréquemment les enfants dans les bras de leurs mères et en public. 

Ensuite ils ont signé avec les américains (Roosevelt) le fameux traité : "pétrole contre protection" ce qui leur a garanti de perdurer et d'imposer leurs règles extrémistes sur toute l'Arabie, et qui est toujours d'actualité !

De nos jours les wahhabites et grâce à l'argent du pétrole et a l'aide de l'Occident sont dominants dans le golfe d'Arabie. C'est la religion officielle de l'état de l' Arabie saoudite, le Qatar, et l'émirat Al Sharjah ( au sein des Emirates arabes unis) mais il est également présent en Afghanistan, Mali, et même en France et Europe parmi les musulmans sunnites grâce à l'influence financière du pétrodollar qui contrôle un certain nombre des imams et des mosquées liées à des ambassades ou des mouvements islamistes. 

Le wahhabisme est une secte mineure, mais fondamentaliste, et en pleine expansion. Le premier ennemies des wahhabites ne sont pas les chrétiens ni les juifs ( ils arrivent en deuxième position), mais les autres musulmans essentiellement les chiites, ce qui explique que l'état islamique ou Al Qaida combattent essentiellement les autres musulmans qu'ils considèrent comme hérétiques. 

Mais lutter contre cette secte est lutter contre l'argent, le pétrole et les contrats pour nos entreprises, ce qui explique notre laxisme et les événements récents. 

Le Daech d'aujourd'hui est al Saoud d'hier, avec quelques circonstances légèrement différentes. 

C'est pour ça, je me permets de m'adresser à tout ceux qui parle de l'islam en montrant les pratiques de l'Arabie saoudite envers ses citoyens et envers les autres, ou bien les pratiques de ses "soldats" salafistes qui ne sont que des instruments des certains pays arabes et occidentaux; ne nous laissons pas avoir et cherchons les vraies causes de nos problèmes, essayons de comprendre pour pouvoir juger. Sinon, encore une fois, on risque de se trompe de cible et de s'éloigner du bon chemin. 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.